Mgr de Ségur répond aux objections contre la Religion (57)

Mgr De SégurCONCLUSION.

Vous le voyez, cher lecteur, toutes ces réponses sont la voix du bon sens, pas autre chose. Il n’y a pas là de finesses d’esprit ni de subtils tours de rhétorique. La vérité se prouve en se montrant.

Il existe sans doute, dans le monde, d’autres préjugés contre la Religion. Les erreurs, comme les folies n’ont point de bornes. — Je crois néanmoins avoir réuni, dans ce petit volume, les objections les plus répandues.

 

Lire la suite

Publicités

Mgr de Ségur répond aux objections contre la religion (56)

Mgr De SégurObjection : Je pratiquerai la Religion plus tard, quand je n’aurai plus tant d’affaires. Je me confesserai plus tard, à la mort. Bien certainement je ne mourrai pas sans sacrements.

Réponse : Plus tard?

Bien certainement ?

Oui, s’il y a un plus tard pour vous, et si vous en avez les moyens au moment de mourir, ce qui, bien certainement, est douteux.

 

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objections contre la Religion (55)

Mgr De SégurObjection : L’Extrême-Onction fait mourir les malades. Il y a de quoi les tuer. Il ne faut appeler le Prêtre que quand il n’y a plus de connaissance.

Réponse : C’est cela; il faut appeler le confesseur quand on ne peut plus se confesser ; il faut appeler le Prêtre quand sa présence est devenue inutile ! — .Il y aurait quelque chose de plus simple encore ; ce serait de ne pas l’appeler du tout et de laisser mourir les gens comme des chiens…

 

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objections contre la Religion (54)

Mgr De SégurObjection : Il faut que jeunesse se passe.

Réponse : A quoi faire? Des sottises? des péchés? à perdre son âme, son honneur, sa santé, son argent avec des libertins? à faire ce que Dieu défend de faire ? Voilà, certes, une étrange morale! et je ne sais pas de quel endroit de l’Évangile elle est tirée !

Oui, il faut que jeunesse se passe; mais il faut qu’elle se passe, comme toute la vie, dans la pratique du bien, dans la fuite du mal, dans l’accomplissement du devoir.

 

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objections contre la religion (53)

Mgr De SégurObjection : J’ai fait de trop grands péchés ; il est impossible que Dieu me pardonne !…

Réponse : Impossible? Pauvre âme, qui ne connaissez pas le cœur de Jésus-Christ !

En avez-vous fait, dites-moi, plus que Madeleine? Madeleine, la femme de mauvaise vie, Madeleine la pécheresse publique, Madeleine que chacun repoussait comme si son contact seul eût été une souillure — Ne vous souvient-il plus de son histoire ?

 

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objections contre la Religion (52)

Mgr De SégurObjection : Je ne suis pas digne de m’approcher des sacrements. Il ne faut pas abuser des choses saintes.

Réponse : Non, mais il faut en user.

Après le sacrilège, la plus grande injure que l’on puisse faire à Jésus-Christ dans le Saint-Sacrement, c’est l’abandon.

Il y a deux espèces de personnes qui doivent s’approcher des sacrements : les bons qui veulent rester bons ; et les méchants qui veulent devenir bons.

  Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objection contre la Religion (51)

Mgr De SégurObjection : La vie chrétienne est trop ennuyeuse. C’est trop triste. Se priver de tout, avoir peur de tout, quelle vie !

Réponse : Hé ! là, là ! tout doucement, mon pauvre ami ! ne vous effarouchez pas si vite ! La vie chrétienne ne vous oblige pas « à craindre tout et à vous priver de tout. » Vous vous exagérez les choses ; si la loi de l’Évangile est un joug, Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui nous l’impose, nous déclare lui-même « que ce joug est doux et que ce fardeau est léger. »

 

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objections contre la Religion (50)

Mgr De SégurObjection : Il ne faut pas être bigot.

Réponse : Eh! sans doute, il ne faut pas être bigot! Qui vous parle de cela ?

La bigoterie n’est pas la Religion, elle en est l’abus.

Les défauts des personnes qui abusent ainsi de la Religion, ordinairement par ignorance, ne doivent pas lui être imputés.

On abuse d’elle, comme on abuse de toutes les bonnes choses. Il faut rejeter l’abus et garder l’usage.

  Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (49)

Mgr De SégurObjection : On se moquerait de moi ! Il ne faut pas se singulariser, il faut faire comme les autres.

Réponse : Raisonnement de chèvre, mon pauvre ami ! Les chèvres, je le sais, se suivent les unes les autres: si la première se jette dans un trou, la seconde la suit, la troisième suit la seconde, la quatrième suit la troisième, ainsi de suite; elles s’y jettent parce que leurs compagnes s’y sont jetées ; elles font comme les autres.

 

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objections contre la Religion (48)

Mgr De SégurObjection : Je ne peux plus ! C’est trop difficile !

Réponse : Dites donc que vous ne voulez pas ! On peut tout ce qu’on veut, en ce qui touche la conscience le salut.

 

 

 

 

Lire la suite