Échange entre un fidèle et l’Abbé Chazal…

illogical Chazal.png

Voici un échange entre un fidèle catholique et l’Abbé Chazal, dont la position sédépléniste n’a rien de réaliste, et rien de catholique. Rappelons d’ores et déjà une chose essentielle, c’est que le catholique, à l’heure actuelle, ne peut rester catholique que par la position dite sédévacantiste, qui constate de fait que l’office pontifical est vacant (criterium de l’évidence), du fait du constat au for externe par l’externalisation notoire de l’hérésie, et de la nuisance au bien de l’Église qui sont des preuves objectives que les hiérarques depuis 1958 ne sauraient être des papes. Une personne à la tête d’une secte qui pratique un culte non catholique ne peut en aucun cas être un pontife ; un groupe de personne qui pratique un culte prouvé comme étant non catholique ne peut en aucun cas être l’Église Catholique. Nous relèverons aussi que l’Abbé Chazal demande ce que son interlocuteur en dit, pour ensuite botter en touche de façon simpliste et erronée.

Lire la suite

Publicités

Un Lefebvriste en PLS argumentaire

Voici une vidéo prise lors d’une conférence, durant laquelle il y eut un léger croisement de fer doctrinal entre un fidèle catholique et le supérieur de la FDT.

Source : https://www.youtube.com/channel/UCnBfLr5VS6zwmofWKkGO8aQ

Lire la suite

Mgr Sanborn : Sacres Sans Mandat – Una Cum

Conférence en deux parties :
1) Est-il licite de procéder aujourd’hui à des sacres d’évêques sans mandat apostolique ?
2) Est-il licite pour un catholique d’assister activement à une Messe « una cum » ?

 

Saint François de Sales démolit la position de la FSSPX

La position de la FSSPX est de dire que les « pasteurs » de l’église conciliaire ont juridiction ordinaire tandis que les membres de la FSSPX auraient une juridiction extraordinaire. Cela revient à dire qu’il y aurait deux Eglises catholique, ce qui est une négation du Credo. C’est croire non plus en l’Eglise UNE, sainte, catholique et apostolique mais en deux Eglises, l’une hérétique (ou dans l’erreur) mais possédant tout de même juridiction ordinaire (non-sens) et l’autre qui serait la véritable Eglise mais qui ne posséderait que juridiction extraordinaire. Cette position est réfutée par Saint François de Sales dans sa Lettre ouverte aux protestants.

Lire la suite

Débat entre l’Abbé de Tanoüarn et Petrus : Le sédévacantisme , un sujet tabou ?

éclipse

Vous pouvez consulter sur ce fichier l’intégralité du débat entre l’Abbé de Tanoüarn et Petrus qui s’est déroulé le 17 mai 2005 au centre Saint-Paul, avec pour le thème « le sédévacantisme, un sujet tabou ?« 

Débat entre l’Abbé de Tanoüarn et Petrus

Lire la suite

Correspondance du Père Barbara avec les membres de la FSSPX

Barbara1

Voici deux suppléments de la revue « Forts dans la Foi » du Père Barbara qui regroupe une série de lettres échangées entre ce dernier et les membres de la FSSPX. Ces documents démontrent la mauvaise foi des membres de ladite Fraternité.

Forts dans la Foi numéro 12 : Correspondance entre le Père Barbara et les membres de la FSSPX

Correspondance entre le Père Barbara et les membres de la FSSPX annexe

Hérésies de Vatican II – Constitution dogmatique Dei Verbum (sur la Révélation Divine)

La foudre s’abattant sur le dôme de Saint-Pierre le soir de la « démission » de Benoit XVI

Le texte que nous allons présenter est, comme la plupart des textes conciliaires, d’une volontaire ambiguïté, c’est la marque des hérétiques que de se servir de textes ambigus pour cacher leur véritable pensée. Pie VI l’a d’ailleurs dénoncé dans la Bulle Auctorem Fidei :  » Afin de déjouer ces pièges, ce dont la nécessité se fait assez fréquemment sentir au cours de chaque siècle, aucune autre méthode n’est requise que la suivante : chaque fois qu’il devient nécessaire de mettre au grand jour des déclarations qui masquent un soupçon d’erreur ou de danger sous le voile de l’ambiguïté, on doit dénoncer le sens pervers servant à camoufler l’erreur opposée à la vérité catholique » (Pie VI, Bulle Auctorem Fidei, 28 août 1794)

Lire la suite

Homélie III de Saint Jean Chrysostome sur II Thessaloniciens

1.L’enfer, la géhenne n’est pas un supplice temporaire mais éternel. — Comment Dieu sera glorifié par les élus. — La gloire du fidèle, c’est l’affliction reçue à cause du Christ.

2. De l’avènement du Christ, et de notre réunion avec lui. — Des imposteurs qui montraient des lettres supposées de saint Paul. — De l’antéchrist.

3. De la nécessité où les fidèles mettaient l’apôtre de leur répéter, par écrit, ses enseignements donnés de vive voix. — L’effet de la prédication ne dépend pas uniquement des docteurs et des maîtres; il faut l’attention de ceux qui reçoivent la parole et l’application de leur mémoire. — Des passions qui s’opposent à l’effet de la prédication.

4. Contre l’avarice. — Les richesses et les épines; les riches et les chameaux. — Il faut, par tous les moyens, extirper de nos âmes l’amour des richesses. — Contre les riches qui viennent s’étaler dans les églises. — Texte d’une verve admirable sur les riches qui croient faire grand honneur à Dieu. — De la lecture de l’Ecriture sainte.

Lire la suite