Saint Jean Bosco sur l’islam

Extrait du traité populaire introduit par Saint Jean Bosco sur la vraie religion intitulé « Le catholique instruit de sa religion : entretient d’un père de famille avec ses fils, selon les besoins du temps »

Le dialogue cité se passe entre un père de famille préoccupé du salut de l’âme de ses fils, c’est le fils aîné qui parle au nom de tous ses frères :

Lire la suite

Vie de Mahomet

  1. Enfance de Mahomet

Si jamais il y eut à un empire des origines humbles, ridicules même jusqu’au grotesque, ce phénomène se produisit pour le mahométisme, au point que si son fondateur pouvait revenir à la vie, et contempler l’immensité des conquêtes accomplies en son nom, il ne reconnaîtrait rien à l’œuvre dont il porte cependant la responsabilité devant l’histoire. Mohammed, c’est-à-dire le glorifié, nom d’assez bon augure mais vulgaire chez les Ismaélites, naquit vers l’an 570 à la Mecque ou Becca, sur la mer Rouge, centre religieux et politique déjà important à cette époque, et célèbre dans les traditions orientales par la Kaaba, temple idolâtrique où l’on conservait une pierre noire, tombée du ciel avec Adam, disaient les arabes, et rapportée à Abraham par l’ange Gabriel, au moment où le patriarche bâtissait en ce lieu un temple à Jéhovah (1).

Lire la suite

La théologie du Coran

Malgré ses qualités littéraires, fort prisées par les Arabes, le Koran n’est qu’un amas confus de récits, de visions, de sermons, de préceptes, de conseils, où la vérité se heurte à l’imposture, le sublime à l’absurde, et où la plupart des maximes sont combattues par des maximes contradictoires (1). Les paroles de sagesse, de piété, de morale, qui s’y rencontrent, sont empruntées aux Livres saints, et le plagiat est visible. Au point de vue dogmatique, Mahomet rejette la Trinité des chrétiens, qu’il croyait incompatible avec l’unité divine. Il reconnaît l’existence d’un Dieu unique, sans distinction de personnes, ayant pour ministres les anges et les prophètes.

Lire la suite

L’invasion Islamique en France : analogie avec le diagnostic de l’Abbé Meinvielle

« L’histoire aussi l’a prouvée, point par point. Les faits nous disent que le processus de déchristianisation, entrepris par l’humanisme de la renaissance et de la révolution française, et qui a atteint aujourd’hui son apogée dans la révolution soviétique est un processus typique de la judaïsation du monde, c’est-à-dire dans lequel les plans judaïques de domination universelle et absolue sur les chrétiens sont en train d’atteindre leur accomplissement. » Nous dit l’Abbé Julio Meinvielle.

Il ajoute un peu plus loin : « En outre, on démontre que tant la Renaissance que la Révolution protestante, l’Encyclopédisme pendant le XVIIIème siècle, la Révolution française, la capitalisme, la contamination des peuples par le libéralisme et le socialisme, le communisme, la révolution soviétique, ont été en grande partie forgé par les juifs, qui en ont certainement bénéficié au détriment des peuples chrétiens. »
(Source : Le juif dans le mystère de l’histoire – Abbé Julio Meinvielle)

Pour ce qui est de la question sur le but et l’origine de l’invasion mahométane en France, que nous sommes forcés de constater actuellement, la réponse est donc ici :

Saint Jean Damascène – Des hérésies – l’islam

1. Il y a chez les Ismaélites [Arabes] une superstition trompeuse qui est toujours agissante, et qui sert de précurseur à l’Antéchrist. Elle a pour origine Ismaël, qui est né d’Abraham et d’Agar, et c’est pour cette raison qu’ils s’appellent Agarènes et Ismaëlites. On les appelle également Saracènes du fait, parait-il, d’avoir été renvoyés sans rien par Sarah ; car Agar a dit à l’ange: «  Sarah m’a renvoyée sans rien ». [signifie en réalité « habitants du désert » en grec. Ce terme n’a rien à voir avec le nom de Sarah. Il a donné « Sarrasins » en français.]

Lire la suite

Al-Taqqiya ou le mensonge halal

taqyyaAl-Taqqiya ou le mensonge halal (1)

I. Introduction

Aujourd’hui, certains musulmans occidentaux utilisent la dissimulation et l’omission pour donner l’impression que l’islam est une « religion de paix », ce qui est une fiction totale. Beaucoup de musulmans connaissent à peine leur religion, ne lisent pas le Coran, ou simplement ignorent ou ne pratiquent pas la fameuse taqqyia. Mais il en est qui utilisent la « ruse », en Occident et en Orient : le mensonge légitimé.

Elle était utilisée par les chiites, branche minoritaire de l’islam, pour une dissimulation de protection en terre sunnite. Ils rusaient pour paraitre être sunnites. 
Les chiites suivent une lignée de commandeurs des croyants, une lignée familiale et les sunnites la refusent : voilà qui est sommaire mais qui résume l’opposition des deux factions musulmanes. Les textes que nous allons citer font tellement référence que tous les utilisent : sunnites et chiites.

Lire la suite