Le rite d’initiation rosicrucien expliqué par l’Abbé Lefranc

https://i0.wp.com/www.rose-croix.org/wp-content/uploads/2015/02/rose-croix-d-or-manuscrit-autel.jpg

manuscrit R-C du XVIIIème siècle

Note : nous invitons le lecteur à parcourir cet article avec précaution, car beaucoup de paroles vicieuses et blasphématrices émises par les sectaires sont reportées ici. Cette mise à jour par le Bienheureux abbé Lefranc est nécessaire pour comprendre les motivations intrinsèques des sectes illuministes. Lire la suite

L’Église Catholique (la vraie) protège les nations

Résultat de recherche d'images pour « Cette double universalité du Sacré Collège et du Corps diplomatique donne une image visible de la vraie supranationalité de l’Église qui, loin de porter ombrage aux au nationalités et de prétendre les fondre toutes ensemble dans une grise uniformité, les favorise, au contraire, et met en valeur; grâce une heureuse harmonisation, les caractères et les ressources de chacune dans respect de leur autonomie et de leur originalité. »


S.S le Pape Pie XII – Discours à l’audience du Corps diplomatique, 25 février 1946.

Mgr Delassus : définition pédagogique de la Haute-Vente

conjuration antichrétienneCarbonari, vente (1) : Ces noms étranges furent pris pour mieux cacher le complot ; les conspirateurs se présentèrent comme associés pour un commerce de charbon (2). Les Ventes étaient de trois classes ou de trois degrés : les Ventes particulières, les Ventes centrales, et la Haute-Vente. La Haute-Vente était composée de quarante membres. Elle se recrutait elle-même et exerçait sur la charbonnerie une autorité sans limite et sans contrôle. Lorsque la création d’une Vente centrale était jugée utile, deux membres de la Haute-Vente s’adressaient à un carbonaro, membre d’une Vente particulière, qu’ils estimaient propre à leur dessein, et, sans lui faire connaître qu’ils appartenaient, eux, à une société encore plus secrète, ils lui proposaient l’organisation d’une Vente supérieure à celle dont il faisait déjà partie.

Lire la suite

La Franc-Maçonnerie : amadouer et corrompre la mère pour s’arroger des droits sur l’enfant…

FM femme et enfantVoici quelques citations parmi une myriade. Vous remarquerez l’arme classique du préjugé anticlérical de la Franc-maçonnerie. La réelle volonté en influençant les femmes, et en les intronisant à la maçonnerie, est de s’arroger les esprits de leurs enfants, les arrachant à la religion catholique afin de les corrompre. Il est alors assez simple de déduire les conséquences qui s’en suivent, qui sont celles que nous vivons hélas aujourd’hui.

« Dans la Franc-Maçonnerie c’est l’Esprit du Mal qui triomphe. » disait le F:. Dunet, ex-33e, cité par Jospeh Santo, dans le Formidable secret de la Franc-maçonnerie. De nos jours, c’était il y a peu, un ministre de la Vème république, Mr Peillon, disait que la laïcité est « la religion de la Franc maçonnerie ». « Guerre à Dieu ! Haine à Dieu ! Le progrès est là ! Il faut crever le ciel comme une voute de papier. » criait le Franc-maçon Lafargue.

Lire la suite

Deux ouvrages fondamentaux à lire de nos jours

éclipse« L’Église éclipsée? » et « Mystère d’iniquité » sont deux livres qui permettent au gens de bonne foi de comprendre un peu mieux les temps que l’Église traverse aujourd’hui. Ils permettent aux lecteurs de cerner  toute l’ampleur du problème actuel.

Lire la suite

Une définition à retenir relayée par Mgr Delassus : le latomisé.

Mgr Delassus

Mgr Henri Delassus

Dans l’ouvrage déjà cité M. Bord donne le nom de « latomisés » aux personnes initiées ou profanes qui sont imprégnées de la doctrine maçonnique. Les Romains appelaient latomies des carrières où l’on renfermait des prisonniers. Les « latomisés » sont donc les captifs de la maçonnerie, ses captifs intellectuels, ceux de l’esprit desquels elle a pris possession.

Lire la suite

Les objectifs maçonniques en deux citations

Chanoine LabisLe F.*. d’Asfeld, français, qui indique sommairement le but et la tactique des Francs-Maçons depuis le dix-huitième siècle jusqu’au règne de Louis-Philippe :

« Avant la Révolution de 1789, dit-il, les Frères n’avaient d’autre but avoué que L’ANÉANTISSEMENT DU CATHOLICISME »

[>> Source : Lettre du 29 octobre 1861- Documents maçonniques. (p 89 de l’ouvrage)]

Lire la suite

Nous avions été prévenus…

Voici ce que nous écrit le Bienheureux Abbé LEFRANC dans la fin de son ouvrage «la conjuration contre la religion catholique, et les souverains.» de 1792. Il faut bien avouer que les déductions faites ici reflètent avec vérité l’état de la Nation Française, devenue subjective, libérale, apostate, en un mot : impie.
messe

Lire la suite