Saint Alphonse-Marie de Liguori : EN PÉCHANT, L’HOMME AFFLIGE LE CŒUR DE DIEU

Agonie1. « Les pécheurs, dit le roi-prophète, ont affligé le cœur du Très-Haut » (Ps 77/78, 56).

Dieu, souverainement parfait, immuable, ne peut souffrir ; il est supérieur à la douleur. Mais, si, par impossible, il était capable de souffrir, chaque péché commis par les hommes suffirait à le contrister, à lui faire perdre la paix.

Voilà donc, ô mon Dieu, la reconnaissance que je vous ai témoignée en retour de votre grand amour ! Que de fois j’ai préféré quelque vile satisfaction à votre amitié ! Bonté infinie, pardonnez-moi ; oui, pardonnez-moi, précisément parce que vous êtes la bonté infinie.

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objection contre la Religion (51)

Mgr De SégurObjection : La vie chrétienne est trop ennuyeuse. C’est trop triste. Se priver de tout, avoir peur de tout, quelle vie !

Réponse : Hé ! là, là ! tout doucement, mon pauvre ami ! ne vous effarouchez pas si vite ! La vie chrétienne ne vous oblige pas « à craindre tout et à vous priver de tout. » Vous vous exagérez les choses ; si la loi de l’Évangile est un joug, Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui nous l’impose, nous déclare lui-même « que ce joug est doux et que ce fardeau est léger. »

 

Lire la suite