Mgr Delassus : guérir une nation malade

Mgr Delassus« On ne guérit pas une nation malade, dit encore le P. Aubry, avec de l’enthousiasme, des sentiments, de grands cris d’espérance jetés dans les chaires, les tribunes, les journaux et les livres. »

Et surtout, on ne convertit pas en prêchant aux hommes leurs droits et en taisant leurs devoirs ; en marquant du dédain pour l’humilité, l’obéissance, l’esprit de pauvreté et même la divine charité ; en encourageant la convoitise des choses de ce monde et en remettant à plus tard de parler des espérances éternelles.

Ceci n’apporte à l’âme que le froid de l’égoïsme ; et cela – les grandes phrases et les grands discours – ne fait qu’une flambée dans l’imagination.

Lire la suite

Publicités

L’excellence de la vie intérieure

St BonaventureVita contemplatim, dit le Docteur angélique, simpliciter melior est… et potior quam activa. La vie contemplative est meilleure que la vie active et lui est préférable.

Saint Bonaventure accumule les comparatifs de supériorité pour montrer l’excellence de cette vie intérieure : Vita sublimior, securior, opulentior, suavior, stabilior, vie plus sublime, plus riche, plus sûre, plus suave, plus stable.

Lire la suite

Saint Jean de la Croix contre l’activisme

Saint Jean de la CroixQue les hommes dévorés d’activité, qui se figurent pouvoir remuer le monde par leurs prédications et leurs autres œuvres extérieures, réfléchissent ici un instant. Ils comprendront, sans peine, qu’ils seraient beaucoup plus utiles à l’Église et plus agréables au Seigneur, sans parler du bon exemple qu’ils donneraient autour d’eux, s’ils consacraient plus de temps à l’oraison et aux exercices de la vie intérieure.

Lire la suite

Le rôle actuel de Saint Joseph pour la sanctification des âmes

Saint JosephAutant l’humble charpentier a eu une vie cachée sur la terre, autant il est glorifié dans le ciel. Celui à qui le Verbe fait chair a été « soumis » ici-bas, conserve au ciel une puissance d’intercession incomparable.

Lire la suite