Le Père W. DEVIVIER S.J. sur le protestantisme (1ère partie)

(…) Il n’est plus guère de nos jours qu’une hérésie importante : le protestantisme. On comprend sous ce nom générique tout ce qui, se rattachant à la révélation chrétienne, proteste contre l’autorité de l’Eglise catholique romaine, et en appelle à l’Ecriture comme à l’unique source de la vérité révélée.
En réalité, le protestantisme n’est pas une religion déterminée. Les sectes sans nombre qui portent cette dénomination ne possèdent entre elles d’autre lien qu’un même nom négatif, qui convient à toute hérésie; elles n’ont d’autre principe de vie que les dogmes et les préceptes qu’elles ont conservés de l’Eglise catholique, dont elles se sont séparées.

Lire la suite

Réponse à la FSSPX : l’orthodoxie de S.S le Pape Jean XXII

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/10/Jean_XXII_1316.JPG/280px-Jean_XXII_1316.JPG

Objection de la FSSPX : Jean XXII était hérétique, il a enseigné que les justes n’accédaient pas à la vision béatifique avant la résurrection des corps.

Le pape Jean XXII (1316 – 1334) aurait enseigné une hérésie sur la vision béatifique pendant des années et ne se serait rétracté que sur son lit de mort. On reproche à Jean XXII d’avoir prêché que les âmes des justes, séparées de leur corps, ne verront l’essence et les personnes divines qu’après la résurrection générale; et, qu’en attendant, elles ne jouissent que de la vue de l’humanité sainte du Sauveur.

Lire la suite

Le Salut par la Bible seule (Sola Scriptura) selon les protestants

sola scripturaDans la société civile, il y a un code, des administrateurs, des magistrats, un prince. Gomment ce qui est contre la nature de toutes les institutions, serait-il, dans l’ordre religieux, selon la nature? Ce système, partout respecté, d’une loi qui ordonne et d’une autorité qui l’applique, convient également à l’intelligence humaine. Si vous en faites une puissance indépendante et absolue, il n’y a plus de religion, mais seulement des opinions que chacun se fait suivant ses caprices. Dans cette supposition, comment, au milieu de systèmes opposés et d’opinions contradictoires, arriver, par son propre jugement, à la foi, c’est-à-dire à la conviction inébranlable excluant tout doute ?

Lire la suite

L’absurdité du culte chez les protestants

https://i1.wp.com/www.lanouvellerepublique.fr/var/nrv2_archive/storage/images/contenus/articles/2011/08/31/quatre-decennies-de-culte-lutherien/9188740-1-fre-FR/Quatre-decennies-de-culte-lutherien_reference.jpg

Un ministre protestant luthérien dans son « église »

D’après sa règle de foi et sa règle de mœurs, le Protestantisme ne devrait pas avoir de culte public. Lire soi-même une Bible pour y puiser sa foi et se sauver par sa foi, sans se donner la charge des bonnes œuvres : cela ne demande ni temples, ni ministres. À la maison ou en promenade, au club, au casino, au théâtre, partout, le Protestant peut remplir l’acte essentiel et unique de sa religion.
Lire la suite

Les protestants peints par eux-mêmes – Protestantisme, vraie ou fausse religion ? – Partie 4

libre examenLuther

« La bibliothèque du couvent dominicain de Sainte-Marie-sur-Minerve, à Rome, possède, parmi de nombreux et précieux manuscrits, une curieuse lettre de Luther adressée à sa vieille mère. La pauvre femme, qui ne voulait pas accuser son fils et qui redoutait de se voir séparée de lui pour l’éternité, lui ayant demandé, « si elle devait changer de religion et adopter ses opinions nouvelles », l’orgueilleux saxon ne consentit pas à entraîner dans son naufrage celle qui l’aimait tant, et il lui répondit: « Non; restez catholique; car je ne veux ni tromper ni trahir ma mère. » (1)

« Mais alors, dit Luther, niez aussi la Bible, car c’est du Pape que nous la tenons. Nous sommes bien obligés d’avouer, tout protestants que nous sommes, que dans le papisme il est des vérités de salut, oui, toutes les vérités du salut, et que c’est de lui que nous les tenons, car c’est dans le papisme que nous trouvons la vraie Écriture sainte, le vrai baptême, le vrai Sacrement de l’autel, les vraies clefs qui remettent les péchés, la vraie prédication, le vrai catéchisme, les vrais articles de foi. J’ajoute, en outre, que dans le papisme se trouve le vrai christianisme. » (2)

Lire la suite

Les protestants peints par eux-mêmes – Calvin – Partie 2

Calvin

Calvin, lettre au Concile de Trente
« Salut, Tridenticoles, soldats de Neptune, hommes ignares, stupides, ânes et bestiasses, légats de l’antéchrist, ventres oisifs, cadavres putrides, pères cornus de la foi romaine, c’est-à-dire de la grande prostituée. » (1)

Lire la suite

Sainte Marie évoquée dans la Genèse : explication par un professeur d’Écriture Sainte et d’hébreux

libre examenBeaucoup s’agitent pour nier les dogmes de la seule vraie religion. Il parait utile de partager les commentaires de la Vulgate par l’Abbé Fillion*, pour expliquer le texte de la Génèse (Chapitre III, verset 15), concernant l’Immaculée Conception et son rapport direct avec ce passage, puisqu’il est bien fait mention de Sainte Marie, quand le Seigneur dit qu’elle « écrasera la tête du serpent ». C’est un texte assez abrupt dans l’apparence, mais qui peut s’avérer utile. Lire la suite