La bannière du Sacré Coeur face à l’ennemi (par le Père Henry Ramière)

règne social

Lire la suite

Le Père Henri Ramière : « Ne l’oublions pas… »

Ne l’oublions pas, en effet : la vérité qui réclame l’hommage de notre foi n’est pas une froide abstraction ; c’est la parole vivante de Jésus-Christ. Le nier, c’est infliger à ce divin sauveur un criminel démenti ; la révoquer en doute, c’est mettre en suspicion sa véracité. Nous ressentirions vivement un pareil outrage, s’il nous était adressé : y serions-nous moins sensibles, quant il s’adresse Notre Roi et à Notre Dieu ?

Lire la suite