Saint Alphonse-Marie de Liguori : DIEU POURSUIT LES PÉCHEURS POUR LES SAUVER

Jésus agneau1. Ne sommes-nous pas en présence d’une chose tout à fait étonnante ? L’homme, misérable ver de terre, est comblé de bienfaits par Dieu, aimé jusqu’à voir son Dieu donner sa vie pour lui ; eh bien! Cet homme a la hardiesse d’offenser son Dieu, de lui tourner le dos, de mépriser son amitié ! Mais nous voici devant un prodige beaucoup plus étonnant : Dieu, ce même Dieu, méprisé de la sorte par l’homme, se met à la recherche de l’homme pour l’inviter au repentir et lui faire miséricorde, comme si Dieu avait besoin de l’homme et que l’homme n’eût pas besoin de Dieu! Mon Jésus, vous me cherchez ; je vous cherche aussi; vous me voulez, je ne veux que vous seul, rien de plus.

Lire la suite

Publicités

Saint Alphonse-Marie de Liguori : ABANDON DU PÉCHEUR DANS SON PÉCHÉ

Saint Alphonse1. Dieu inflige au pécheur un grand châtiment, quand il le fait mourir en état de péché; pourtant, ce châtiment n’est pas le plus grand: le plus grand consiste à l’abandonner dans son péché. « Pas de punition plus terrible, écrit Bellarmin, que celle où le péché devient la punition du péché ». (S. Robert Bellarmin, Explanatio in psalmum 67, 32, Opera, tome 5, Cologne 1617, 495).

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : VIE MALHEUREUSE DU PÉCHEUR

péché1. « Il n’y a point de paix pour les impies, dit le Seigneur » (Es 48, 22).

La grande ruse employée par le démon pour séduire les pauvres pécheurs, c’est de leur faire croire que la jouissance de tel plaisir, l’assouvissement de tel désir de vengeance, la possession de tel bien pris au prochain, leur apporteront le bonheur et la paix ; mais il arrive tout le contraire: après le péché, l’âme est plus inquiète et plus tourmentée qu’auparavant.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : LE NOMBRE DES PÉCHÉS

péché1. De même que le Seigneur a fixé pour chacun la mesure des talents, des biens temporels et des années de vie qu’il veut lui accorder, ainsi a-t-il déterminé pour chacun le nombre de péchés qu’il consent à lui pardonner. Ce nombre une fois atteint, c’est le châtiment impitoyable ; il n’y a plus de pardon. Tel est l’enseignement de saint Basile, de saint Jérôme, de saint Ambroise, de saint Augustin et de beaucoup d’autres.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : TERREUR DES MORIBONDS À LA VUE DU JUGEMENT TOUT PROCHE

pécheur jugé1. « Je vais mourir bientôt, se dit le mourant épouvanté; bientôt je comparaîtrai devant le tribunal de Jésus Christ, mon Juge, pour lui rendre compte de toute ma vie. » Il est venu, le moment du grand passage : il faut passer de ce monde à l’autre, du temps à l’éternité.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : IL FAUT RÉFORMER NOTRE VIE AVANT L’HEURE DE LA MORT

Saint Alphonse1. Personne qui ne désire mourir saintement ! Mais est-il possible de mourir saintement, après une vie passée dans le désordre jusqu’à la mort ? de mourir dans l’amitié de Dieu, quand on a continuellement vécu dans l’inimitié de Dieu ?

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : JÉSUS A PAYÉ LA DETTE DE TOUS NOS PÉCHÉS

crucifié paysage1. Quand Dieu vit les hommes, tous à jamais perdus pour leurs péchés, son cœur voulut user de miséricorde envers eux; mais aussitôt la divine justice revendiqua ses droits, une satisfaction proportionnée. Parmi les créatures, personne qui pût la fournir.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : PATIENCE DE DIEU À L’ÉGARD DES PÉCHEURS

Saint Alphonse1. Où trouver en ce monde quelqu’un dont la patience envers ses semblables égale la patience du Seigneur envers nous, ses créatures ? Après tant d’offenses que nous lui avons faites, non seulement il nous supporte, mais il attend notre repentir.

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objections contre la religion (32)

Mgr De SégurObjection : Dieu n’a pas besoin de mes prières. Il sait bien ce qui m’est nécessaire sans que je le lui demande.

Réponse : Oui, certes, il le sait ; mais vous auriez tout à fait tort de conclure de là que vous pouvez vous dispenser de prier.

Le bon Dieu n’a pas besoin de vos prières, il est vrai. Vos prières et vos hommages ne changent en rien sa béatitude immuable… Mais il les exige de vous, ces hommages, ces adorations, ces actions de grâces, ces prières; parce que vous, sa créature et son enfant, vous les lui devez.

Lire la suite