Saint Alphonse-Marie de Liguori : LA SENTENCE AU JUGEMENT PARTICULIER

jugement1. Oh ! Quelle joie éprouve celui qui, sortant de cette vie dans l’amitié de Dieu, se présente devant Jésus Christ et reçoit de lui l’accueil le plus bienveillant ! Quelle joie d’entendre le souverain Juge lui dire avec un doux sourire ces consolantes paroles: « C’est bien, serviteur bon et fidèle : parce que tu as été fidèle en peu de choses, je t’établirai sur beaucoup: entre dans la joie de ton Maître ! » (Mt 25, 21).

Lire la suite

Publicités

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (13)

Mgr De SégurObjection : Il y a de mauvais Prêtres ; comment peuvent-ils être les ministres de Dieu ?

Réponse : Parce que, en devenant mauvais, ils ne cessent pas d’être Prêtres.

Cessez-vous d’être chrétien, parce que vous faites un péché ? Un juge cesse-t-il d’être juge, de porter des sentences obligatoires, parce qu’il devient prévaricateur ? Un père, d’être père, parce qu’il manque à ses devoirs? Un capitaine perd-il le droit de commander, parce qu’il commet une faute contre la discipline ?

Lire la suite