Saint Alphonse-Marie de Liguori : POUR BIEN MOURIR, IL FAUT PENSER À LA MORT

heure mort1. Les mondains sont très attentifs à chasser la pensée de la mort, comme si, pour échapper à la mort, il suffisait de ne pas y penser. Mais, hélas ! En fuyant la pensée de la mort, que font-ils, sinon se mettre en un plus grand danger de faire une mauvaise mort ?

Lire la suite

Une méditation en 10 lignes

« Moi, pourquoi suis-je né ? Pour me sauver.
Il est certain que je dois mourir.
Il serait triste de me damner,
Et de ne plus voir Dieu, mais c’est possible.
C’est possible ! Et je ris, et je chante,
Et je veux me reposer ?
C’est possible ! Et je m’attache à ce qui est visible ?
Que fais-je ? Qu’est-ce qui m’occupe ?
Qu’est-ce qui m’enchante ?
Je dois être fou, puisque je ne suis pas un saint. »

Extrait de « Du nombre des élus », de José Riccart Torrens – Nouvelles éditions latines, p.47