Combattre la Révolution est un devoir religieux

Source : Mgr de Ségur – La Révolution expliquée aux jeunes gens (1861)

Merci à Quentin Leduc pour ce montage très réussi.

Publicités

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (14)

Mgr De SégurObjection : Les Prêtres devraient se marier. Le célibat est contre la nature.

Réponse : Non pas contre la nature, mais au-dessus de la nature ; ce qui est tout différent. Aussi la chasteté du Prêtre n’est-elle point naturelle, mais surnaturelle ; elle vient de la grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ qui, dans le sacrement de l’Ordre, donne à son ministre un caractère divin et une vertu surnaturelle qui l’élève au-dessus des autres hommes.

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (10)

Mgr De SégurObjection : Il y a des savants et des gens d’esprit qui ne croient pas à la religion.

Réponse : Que conclure de là, si ce n’est que, pour être chrétien, pour recevoir de Dieu le don de la foi, il ne suffit pas d’avoir de la science profane ni de l’esprit ; mais qu’il faut, en outre, avoir un cœur droit, pur, humble, bien disposé ; prêt à faire les sacrifices qu’imposera la connaissance de la vérité ?

Or, voilà ce qui manque au petit nombre de savants qui sont irréligieux.

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (7)

Mgr De SégurObjection : Ma religion, à moi, c’est de faire du bien aux autres.

Réponse : Rien de mieux. C’est aussi ce que la Religion chrétienne nous ordonne avec le plus d’insistance; elle va même jusqu’à assimiler ce devoir au grand et fondamental devoir d’aimer Dieu : « Tu aimeras, nous dit-elle, le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur; c’est là le premier commandement. Et voici le second, qui est semblable au premier : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (6)

Mgr De SégurObjection : Il suffit d’être honnête homme ; c’est la meilleure des religions, cela suffit.

Réponse : Oui, pour ne pas être pendu ; mais non pas pour aller au ciel. — Oui, devant les hommes ; non, devant Dieu, le souverain Juge.

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (5)

Mgr De SégurObjection : La religion est bonne pour les femmes.

Réponse : Et pourquoi pas pour les hommes ?

Ou elle est vraie, ou elle est fausse. Si elle est vraie, elle est aussi vraie (et dès lors aussi bonne) pour les hommes que pour les femmes. Si elle est fausse, elle n’est pas meilleure pour les femmes que pour les hommes ; car le mensonge n’est bon pour personne.

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (4)

Mgr De SégurObjection : C’est le hasard qui mène tout, autrement il n’y aurait tant de désordres sur la terre. Que de choses inutiles, imparfaites, mauvaises ! Il est clair que Dieu ne s’occupe pas de nous.

Réponse : I-  — Si un ignorant qui ne sait pas lire, ouvrait un volume de Corneille ou de Racine, et, voyant tant de lettres inconnues, rangées en mille manières différentes, les unes réunies aux autres, quelquefois huit ensemble, quelques fois six, quelques fois trois, ou sept, ou deux, pour composer les mots ; voyant plusieurs lignes qui se suivent l’une l’autre, celle-ci au commencement d’une page, celle-là à la fin ; plusieurs feuillets rangés, l’un en tête du livre, l’autre au milieu, l’autre à l’extrémité ; apercevant des endroits blanc, d’autres chargés d’impression ; ici des lettres majuscules, là des lettres moindres, etc. ; si, voyant tout cela, à quoi il ne comprend rien, il demandait pourquoi ces lettres, ces feuilles, ces lignes, sont mises en ce lieu plutôt qu’en un autre ; pourquoi ce qui est au commencement n’est pas au milieu ou à la fin ; pourquoi la vingtième page n’est pas la cinquième, etc., on lui dirait : « Mon ami, c’est un grand poète, un homme de génie qui a disposé cela de la sorte pour exprimer ses pensées, et si l’on mettait une page au lieu d’une autre, son transposait, non seulement les lignes, mais même les mots ou les lettres, il y aurait du désordre dans ce bel ouvrage, et le dessein de l’auteur serait anéanti. »

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (1)

Mgr De SégurObjection : Qu’ai-je à faire de la Religion ? Je n’en ai pas, et cela ne m’empêche pas de bien me porter.

Réponse : Aussi ne viens-je pas vous la donner comme un moyen de grandir et de bien vous porter.
Mais, de bonne foi, ne sommes-nous donc en ce monde pour cela ? Et n’avons-nous point une destinée plus haute que nos bœufs, nos chiens, nos chats ?…

Lire la suite