Saint Alphonse-Marie de Liguori : JÉSUS, HOMME DE DOULEURS

mise en croix1. Isaïe, contemplant dans la lumière prophétique le divin Rédempteur, l’appelle « un homme de douleur » (Es 53, 3). Pas d’expression plus exacte, puisque toute la vie de Jésus Christ fut une vie de souffrances. Il avait pris sur lui toutes nos dettes. Assurément, en tant que Dieu-homme, il aurait pu, par une seule prière, satisfaire pour les péchés du monde entier; mais il ne se contente pas d’une satisfaction suffisante : il voulut offrir à la justice divine une satisfaction rigoureuse. Pour ce motif, if embrasse toute une vie de mépris et de douleurs; il en vint même, par amour pour nous, jusqu’à se laisser comme le dernier et le plus vil des hommes, selon la prédiction du même Isaïe : « Nous l’avons vu, lui l’homme méprisé; lui, le dernier des hommes » (Es 53, 2-3).

Lire la suite