Saint Augustin, la lettre sans l’Esprit tue

 Cette doctrine qui nous trace la voie pour vivre dans la tempérance et la justice, n’est qu’une lettre qui tue, à moins qu’elle ne soit vivifiée par l’Esprit. L’Apôtre a dit : « La lettre tue, mais l’Esprit vivifie (1) ». Or, ces paroles ne doivent pas être seulement interprétées en ce sens qu’il existe dans les saintes Ecritures des passages figuratifs qu’il serait absurde de prendre à la lettre ; mais elles signifient également que nous devons pénétrer plus loin que l’écorce; et nourrir l’homme intérieur par l’intelligence spirituelle; car, « juger selon la chair, c’est la mort, tandis que juger, selon l’esprit, c’est la vie et la paix (2) ».

Lire la suite

Publicités