Saint Alphonse-Marie de Liguori : EN PÉCHANT, L’HOMME AFFLIGE LE CŒUR DE DIEU

Agonie1. « Les pécheurs, dit le roi-prophète, ont affligé le cœur du Très-Haut » (Ps 77/78, 56).

Dieu, souverainement parfait, immuable, ne peut souffrir ; il est supérieur à la douleur. Mais, si, par impossible, il était capable de souffrir, chaque péché commis par les hommes suffirait à le contrister, à lui faire perdre la paix.

Voilà donc, ô mon Dieu, la reconnaissance que je vous ai témoignée en retour de votre grand amour ! Que de fois j’ai préféré quelque vile satisfaction à votre amitié ! Bonté infinie, pardonnez-moi ; oui, pardonnez-moi, précisément parce que vous êtes la bonté infinie.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : PAR LE PÉCHÉ, L’HOMME SE DÉTOURNE DE DIEU

confessional1. Qu’est-ce que le péché mortel ? Saint Augustin et saint Thomas répondent : « Aversio o Deo : l’acte par lequel on se détourne de Dieu, l’acte par lequel on tourne le dos à Dieu » (S. Thomas d’Aquin, 1-2, q. 87, a. 4; RJ, Le péché 3, trad. R. Bernard, 187, S.Augustin, Du libre arbitre, liv. 2, ch. 19; PL 32, 1269; BA, 6, 317), délaissant le Créateur pour lui préférer la créature. Quel châtiment ne mériterait pas un sujet qui, recevant un ordre de son roi, lui tournerait le dos, avec un mépris profond de son autorité, pour aller transgresser l’ordre intimé ? Telle est la conduite du pécheur, tel est le crime puni dans l’enfer par la peine du dam, c’est-à-dire de la privation de Dieu: juste châtiment de celui qui, délibérément, a tourné le dos à Dieu.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : LE PÉCHEUR REFUSE L’OBÉISSANCE À DIEU

Saint Alphonse1. « Qui est le Seigneur, pour que j’écoute sa voix ? Je ne connais pas le Seigneur » (Ex 5,2).

Telle fut la réponse insolente du roi d’Égypte, lorsque Moïse lui transmit, de la part de Dieu, l’ordre de laisser partir en liberté le peuple hébreux. Tel est aussi le langage que le pécheur a l’audace de tenir à Dieu, lorsque la conscience lui dit: « La loi divine te défend de commettre ce péché. » L’homme répond: « Pour le moment, j’ignore Dieu; je sais qu’il est mon Maître; il m’interdit cette action, je la ferai; délibérément, je lui refuse obéissance ! »

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : PATIENCE DE DIEU À L’ÉGARD DES PÉCHEURS

Saint Alphonse1. Où trouver en ce monde quelqu’un dont la patience envers ses semblables égale la patience du Seigneur envers nous, ses créatures ? Après tant d’offenses que nous lui avons faites, non seulement il nous supporte, mais il attend notre repentir.

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (6)

Mgr De SégurObjection : Il suffit d’être honnête homme ; c’est la meilleure des religions, cela suffit.

Réponse : Oui, pour ne pas être pendu ; mais non pas pour aller au ciel. — Oui, devant les hommes ; non, devant Dieu, le souverain Juge.

Lire la suite