Saint Jean Chrysostome sur le commencement de l’Évangile de Saint Matthieu

St ChysostomeEn ce jour de la Saint Joachim, La Sainte Liturgie, dans l’évangile du jour, nous propose la lecture de la Généalogie de Notre Seigneur Jésus-Christ. Nous vous proposons l’explication qu’en donne Saint Jean Chrysostome, dont les homélies furent si ventées par le docteur angélique (1).

Commencement du Saint Évangile de Saint Mathieu :

Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham.
Abraham engendra Isaac ; Isaac engendra Jacob ; Jacob engendra Juda et ses frères ; Juda engendra, de Thamar, Pharès et Zara ; Pharès engendra Esro ; Esron engendra Aram ; Aram engendra Aminadab ; Aminadab engendra Naasson ; Naasson engendra Salmon ; Salmon engendra, de Rahab, Booz ; Booz engendra de Ruth, Obeth ; Obeth engendra Jessé ; Jessé engendra David ; qui fut roi. Le roi David engendra Salomon, de celle qui avait été la femme d’Urie. Salomon engendra Roboam ; Roboam engendra Abias ; Abias engendra Asa ; Asa engendra Josaphat ; Josaphat engendra Joram ; Joram engendra Ozias ; Ozias engendra Joatham ; Johatam engendra Achaz ; Achaz engendra Ezéchias ; Ezéchias engendra Manassès ; Manassès engendra Amon ; Amon engendra Josias ; Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone. Et après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel ; Salathiel engendra Zorababel ; Zorobabel engendra engendra Abiud ; Abiud engendra Eliacim ; Eliacim engendra Azor ; Azor engendra Sadoc ; Sadoc engendra Achim ; Achim engendra Eliud ; Eliud engendra Éléazar ; Éléazar engendra Mathan ; Mathan engendra Jacob ; Jacob engendra Joseph ; l’époux de Marie, de laquelle est née Jésus, qui est appelé le Christ.

LA GÉNÉALOGIE DE JÉSUS-CHRIST EST UNE LEÇON D’HUMILITÉ :

Lire la suite

Publicités

Hugues de Saint-Victor sur la sagesse et l’étude

Le principe de la discipline consiste dans l’humilité ; quoi que ses enseignements à son propos soient nombreux, il y en a trois qui concernent avant tout le lecteur. D’abord celui-ci ne doit faire bon marché d’aucune science, d’aucun écrit. Ensuite, il ne doit pas rougir d’apprendre auprès de qui que ce soit. Enfin, une fois qu’il domine la science, il ne doit pas mépriser les autres.

Lire la suite

Dieu ineffable dans sa providence.

nativité 2015Vers ce même temps on publia un édit de César-Auguste, pour faire un dénombrement des habitants de la terre ; ce fut le premier dénombrement qui se fit par Cyrinus, gouverneur de Syrie, et tous allaient se faire enregistrer, chacun dans la capitale de la tribu dont il était originaire.

1. Nous voyons ici dans Dieu une providence sûre dans l’exécution, quelqu’éloignée ou impossible qu’elle paraisse. Marie était chez elle dans  la maison de son mari, et cependant pour notre instruction son fils doit naitre dans une étable : comment cela s’exécutera-t-il ? Marie est établie à Nazareth ; son terme approche sans qu’elle ait la moindre pensée de quitter cette ville, et cependant, selon le prophète, le Sauveur doit naître à Bethléem : comment cela s’accomplira-t-il ? Marie est d’une condition obscure, la femme d’un artisan d’une petite ville de Galilée, et cependant il faut que son fils soit reconnu pour le Messie ; il faut qu’il soit évident aux yeux de l’univers qu’il est de la famille royale de David : comment cela se fera-t-il ? Tout cela néanmoins s’exécute. La Providence divine fait servir à ses desseins un édit dans lequel l’empereur ne songeait qu’à accomplir les projets d’une politique toute humaine, qu’à satisfaire sa vanité, qu’à s’instruire des forces et des richesses de son empire.

Lire la suite

Discernement des esprits, par le P. Garrigou-Lagrange, partie 4 : l’esprit de Dieu

SIGNES DE L’ESPRIT DE DIEU

Garrigou lagrange Lire la suite

Discernement des esprits, par le P. Garrigou-Lagrange, partie 2 : l’esprit naturel

DESCRIPTION DES SIGNES DE L’ESPRIT NATUREL

Garrigou lagrange Lire la suite

Saint André Corsini, fêté le 4 février

4  FÉVRIER SAINT  ANDRÉ  CORSINI ÉVÊQUE (1302-1373)

La  famille  des  Corsini,  de  la  première  noblesse  de  Florence, avait  occupé  dans  cette  ville,  dès  l’an  1282,  les  plus  importantes  charges ;  elle  avait  donné  à  la  république  des  généraux de  mérite,  des  ambassadeurs  auprès  des  princes  les  plus  puissants,  et  à  l’Église  deux  évêques,  dont  l’un  fut  cardinal  et l’autre  reçut  le  premier  le  titre  d’archevêque  de  Florence.

Lire la suite

Le rôle actuel de Saint Joseph pour la sanctification des âmes

Saint JosephAutant l’humble charpentier a eu une vie cachée sur la terre, autant il est glorifié dans le ciel. Celui à qui le Verbe fait chair a été « soumis » ici-bas, conserve au ciel une puissance d’intercession incomparable.

Lire la suite

Extrait du sermon du Saint Curé d’Ars pour le jour de Noël

Nativité 6Je dis que Jésus-Christ, bien loin de chercher ce qui pouvait le relever dans l’estime des hommes, au contraire, veut naître dans l’obscurité et dans l’oubli ; il veut que de pauvres bergers soient instruits secrètement de sa naissance par un ange, afin que les premières adorations qu’il recevrait lui fussent faites par les plus petits d’entre les hommes. Il laisse dans leur repos et leur abondance les grands et les heureux du siècle, pour envoyer ses ambassadeurs vers les pauvres, afin qu’ils soient consolés dans leur état, en voyant dans une crèche, couché sur une poignée de paille, leur Dieu et leur Sauveur. Les riches ne sont appelés que longtemps après, pour nous faire comprendre qu’ordinairement les richesses, les aises nous éloignent bien du bon Dieu.

Lire la suite

L’humilité ou la perfection du chrétien

Saint Augustin disait : « Si maintenant, vous m’interrogiez pour savoir quelle est à mon sens la vertu la plus importante de toute la religion chrétienne, je vous dirais que c’est l’humilité ; et autant de fois que vous me poserez la même question, je vous ferai toujours la même réponse ». (1)

Saint Basile disait qu’on pouvait ramener à la vertu d’humilité toute la doctrine que Notre Seigneur Jésus-Christ a prêchée ainsi que tous les exemples qu’il a donnés. (2)

Selon Saint Grégoire, l’humilité et l’orgueil sont comme les signes qui distinguent le Royaume de Dieu et celui du démon : Le Sauveur est le roi des humbles, le Léviathan, au contraire, est le roi de tous les orgueilleux. (3)

Notre Seigneur a posé l’humilité à la base  de toute sa doctrine spirituelle. Il n’a pas dit : « Apprenez de moi à être pauvre, à mépriser le monde, à jeûner ou à faire des miracles » mais, « Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur ». (4)

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (10)

Mgr De SégurObjection : Il y a des savants et des gens d’esprit qui ne croient pas à la religion.

Réponse : Que conclure de là, si ce n’est que, pour être chrétien, pour recevoir de Dieu le don de la foi, il ne suffit pas d’avoir de la science profane ni de l’esprit ; mais qu’il faut, en outre, avoir un cœur droit, pur, humble, bien disposé ; prêt à faire les sacrifices qu’imposera la connaissance de la vérité ?

Or, voilà ce qui manque au petit nombre de savants qui sont irréligieux.

Lire la suite