Saint Alphonse-Marie de Liguori : FOLIE DE L’HOMME QUI VIT DANS LA DISGRÂCE DE DIEU

Saint Alphonse1. Les saints sur la terre méprisent les honneurs, les richesses, plaisirs des sens ; ils se complaisent dans la pauvreté, les mépris, la pénitence ; les pécheurs les considèrent et les traitent comme des insensés. Mais le grand jour du jugement final viendra ; leur langage, alors, sera tout autre : « Nous avons traité de folie la vie des saints : les insensés, c’était nous! » (Sg 5, 4).

Lire la suite

Publicités

Une méditation en 10 lignes

« Moi, pourquoi suis-je né ? Pour me sauver.
Il est certain que je dois mourir.
Il serait triste de me damner,
Et de ne plus voir Dieu, mais c’est possible.
C’est possible ! Et je ris, et je chante,
Et je veux me reposer ?
C’est possible ! Et je m’attache à ce qui est visible ?
Que fais-je ? Qu’est-ce qui m’occupe ?
Qu’est-ce qui m’enchante ?
Je dois être fou, puisque je ne suis pas un saint. »

Extrait de « Du nombre des élus », de José Riccart Torrens – Nouvelles éditions latines, p.47