Catéchisme de la Somme Théologique de Saint Thomas d’Aquin – R.P Pègues (15)

Saint Thomas d'Aquin

15. Son intelligence et son acte de connaître.

Lire la suite

Aucune concession avec l’erreur, ni même avec une « simple tendance » vers celle-ci.

http://i2.wp.com/www.domgueranger.net/assets/102113_1348_Prirepourde1.jpg?w=940Contexte : Ici, Dom Guéranger part de ses réfutations données en toute charité à M. De Broglie sur ses nombreuses erreurs naturalistes, et il étend le champ de cet exemple à toutes nécessités de défense de la foi, contre la moindre erreur et tendance vers l’erreur, induisant une inévitable formation doctrinale intelligente, vraie, et pratiquée.

Lire la suite

Les naturalistes chrétiens exposés en quelques lignes

Abbé Rohrbacher« Cherchez d’abord le règne de Dieu et sa justice : le reste vous sera ajouté de surcroit » ; mais vous faites tout le contraire. Ce surcroît qui arrive de lui-même, quand Dieu règne, vous en faites la chose principale ; et c’est là votre erreur. Vous demandez à la religion du Christ des gages humains pour la proclamer divine ; votre étude est de l’harmoniser avec les idées rationalistes et basses des hommes du siècle ; vous descendez à leur langage, et vous les retenez par là même dans la sphère étroite qu’ils ont choisie. »

Source : Du naturalisme contemporain, extrait de l’Histoire Universelle de l’Église par l’Abbé Rohrbacher.

Comment l’Église réagit face à l’erreur ?

Mgr FrayssinousSi la religion est sans ménagement pour les erreurs, parce qu’elle est vérité, elle est pleine de condescendance pour les personnes, parce qu’elle est charité. Mais n’oublions pas aussi que la charité n’est pas faiblesse ; que, pour être indulgente, elle ne flatte pas les passions ; que, si elle s’attendrit sur le sort de ceux qui s’égarent, elle a le courage de troubler leur fatale indifférence.

Mgr Denis Frayssinous

Lire aussi : Convient-il en combattant l’erreur de combattre et de discréditer la personne qui la soutient ? de Don Sarda y Salvany.

Mgr de Ségur répond aux objections contre la religion (21)

Mgr De SégurObjection : Un honnête homme ne doit pas changer de religion. Il faut rester dans la religion où l’on est né.

Réponse : Oui, quand on est né dans la vraie religion qui est la Religion catholique.

Mais quand on n’a point eu le bonheur de naître catholique, et que l’on vient à découvrir la véritable foi, non-seulement il est permis, mais il est absolument nécessaire, sous peine de péché grave, de quitter la secte protestante (ou autre) où l’on a été élevé.

Lire la suite