Saint Alphonse-Marie de Liguori : LE MOMENT DE LA MORT

tombe1. Quel moment que celui d’où dépend notre éternité !

Oui, quelle minute importante, que la dernière minute de notre vie ! Quel soupir important, que le dernier soupir de nos lèvres! Il vaut une éternité de toutes les joies, ou bien une éternité de tous les supplices; il vaut une vie à jamais heureuse, ou bien une vie à jamais malheureuse. Quelle folie donc de s’exposer, pour un plaisir misérable et fugitif, au danger de faire une mauvaise mort, aussitôt suivie d’une éternité de tourments !

Lire la suite

Publicités

Saint Alphonse-Marie de Liguori : LE NOMBRE DES PÉCHÉS

péché1. De même que le Seigneur a fixé pour chacun la mesure des talents, des biens temporels et des années de vie qu’il veut lui accorder, ainsi a-t-il déterminé pour chacun le nombre de péchés qu’il consent à lui pardonner. Ce nombre une fois atteint, c’est le châtiment impitoyable ; il n’y a plus de pardon. Tel est l’enseignement de saint Basile, de saint Jérôme, de saint Ambroise, de saint Augustin et de beaucoup d’autres.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : ABUS DE LA MISÉRICORDE DE DIEU

Saint Alphonse1. Pour tromper l’homme et le perdre éternellement, le démon emploie sans cesse deux ruses.

 Après le péché, il le pousse au désespoir en lui mettant sous les yeux la divine justice avec toutes ses rigueurs.

Avant le péché, et pour l’y faire tomber, il excite dans son cœur une confiance excessive en la divine miséricorde. Cette seconde ruse lui réussit mieux que la première, et l’espoir du pardon perd beaucoup plus d’âmes que la crainte du jugement.

Lire la suite