Saint Jean Chrysostome sur le commencement de l’Évangile de Saint Matthieu

St ChysostomeEn ce jour de la Saint Joachim, La Sainte Liturgie, dans l’évangile du jour, nous propose la lecture de la Généalogie de Notre Seigneur Jésus-Christ. Nous vous proposons l’explication qu’en donne Saint Jean Chrysostome, dont les homélies furent si ventées par le docteur angélique (1).

Commencement du Saint Évangile de Saint Mathieu :

Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham.
Abraham engendra Isaac ; Isaac engendra Jacob ; Jacob engendra Juda et ses frères ; Juda engendra, de Thamar, Pharès et Zara ; Pharès engendra Esro ; Esron engendra Aram ; Aram engendra Aminadab ; Aminadab engendra Naasson ; Naasson engendra Salmon ; Salmon engendra, de Rahab, Booz ; Booz engendra de Ruth, Obeth ; Obeth engendra Jessé ; Jessé engendra David ; qui fut roi. Le roi David engendra Salomon, de celle qui avait été la femme d’Urie. Salomon engendra Roboam ; Roboam engendra Abias ; Abias engendra Asa ; Asa engendra Josaphat ; Josaphat engendra Joram ; Joram engendra Ozias ; Ozias engendra Joatham ; Johatam engendra Achaz ; Achaz engendra Ezéchias ; Ezéchias engendra Manassès ; Manassès engendra Amon ; Amon engendra Josias ; Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone. Et après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel ; Salathiel engendra Zorababel ; Zorobabel engendra engendra Abiud ; Abiud engendra Eliacim ; Eliacim engendra Azor ; Azor engendra Sadoc ; Sadoc engendra Achim ; Achim engendra Eliud ; Eliud engendra Éléazar ; Éléazar engendra Mathan ; Mathan engendra Jacob ; Jacob engendra Joseph ; l’époux de Marie, de laquelle est née Jésus, qui est appelé le Christ.

LA GÉNÉALOGIE DE JÉSUS-CHRIST EST UNE LEÇON D’HUMILITÉ :

Lire la suite

Publicités

Sainte Marie évoquée dans la Genèse : explication par un professeur d’Écriture Sainte et d’hébreux

libre examenBeaucoup s’agitent pour nier les dogmes de la seule vraie religion. Il parait utile de partager les commentaires de la Vulgate par l’Abbé Fillion*, pour expliquer le texte de la Génèse (Chapitre III, verset 15), concernant l’Immaculée Conception et son rapport direct avec ce passage, puisqu’il est bien fait mention de Sainte Marie, quand le Seigneur dit qu’elle « écrasera la tête du serpent ». C’est un texte assez abrupt dans l’apparence, mais qui peut s’avérer utile. Lire la suite