Il y a quatre sortes d’hommes qui vont au ciel.

St BernardIl y a quatre sortes d’hommes qui vont au ciel. Les uns le prennent de force et les autres l’achètent, ceux-ci le volent et ceux-là y sont menés de force.

Lire la suite

Publicités

Saint Alphonse-Marie de Liguori : LA MORT EST CERTAINE

tombe1. Ô ciel ! Comment est-il possible que des chrétiens poussent si loin la folie ? Ils savent par la foi qu’ils doivent mourir un jour et que leur mort sera suivie d’une éternité de joies ou d’une éternité de tourments ; ils savent que l’instant de leur mort décidera de leur sort à jamais heureux ou malheureux, et ils ne prennent pas tous les moyens de s’assurer une bonne mort!

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : PAS DE MILIEU : OU SAUVÉ OU DAMNÉ

portes1. « Opérez votre salut avec crainte et tremblement » (Ph 2, 12).

C’est le conseil que donnait saint Paul aux fidèles de Philippe.

Pour se sauver, il faut craindre de se damner, parce qu’il n’y a pas de milieu entre le salut et la damnation. Ou sauvés, ou damnés, voilà ce que nous serons nécessairement un jour.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : LE VOYAGE À L’ÉTERNITÉ

Saint Alphonse1. « l’Homme ira dans la maison de son éternité » (Qo 12, 5).

Cette terre n’est pas notre patrie, mais seulement un lieu de passage pour entrer dans notre demeure éternelle. Le pays où je me trouve, la maison que j’habite, ne sont ni mon pays, ni ma maison, mais une hôtellerie qu’il me faudra quitter bientôt, et plus tôt que je ne l’imagine. Quelle sera la demeure de mon corps jusqu’au jour du jugement général ? Une fosse. Quelle sera la demeure de mon âme ? L’Éternité, c’est-à-dire le ciel, si je me sauve; l’enfer, si je me damne.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : L’UNIQUE NÉCESSAIRE

Saint Alphonse1. « Une seule chose est nécessaire » (Lc 10, 43), a dit Notre Seigneur.

Cette chose, la seule nécessaire, c’est le salut de notre âme. Grandeur, noblesse, fortune, santé florissante, rien de tout cela n’est nécessaire: l’unique nécessaire, c’est de nous sauver.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : LA GRANDE PENSÉE DE L’ÉTERNITÉ

Saint Alphonse1. C’est saint Augustin qui proclame grande la pensée de l’Éternité: « Magna cogitatio » (S. Augustin, Enarrations sur les Psaumes, Ps. 76, n. 8; PL 36, 976). Au fait, quelle pensée a porté tant de solitaires à passer leur vie dans les déserts ? Tant de chrétiens, même des rois et des reines, à s’enfermer dans les cloîtres ?  Tant de martyrs à subir toutes sortes de tortures? C’est la pensée de l’Éternité, de l’Éternité bienheureuse du ciel pour la mériter, de l’Éternité malheureuse de l’enfer pour l’éviter.

Lire la suite

Saint Alphonse-Marie de Liguori : LE SALUT ÉTERNEL

Saint Alphonse1. Une affaire dépasse en importance toutes les autres: c’est l’affaire de notre salut éternel; il y va de notre fortune ou de notre ruine éternelle. Impossible, en effet, d’échapper à l’une de ces deux alternatives : nous sauver ou nous perdre pour toujours, mériter une éternité de joies ou une éternité de supplices, vivre à jamais heureux ou malheureux.

Lire la suite

Le nombre des anges par Mgr Gaume

anges 3Nous vous proposons quelques parties du traité du Saint Esprit de Mgr Gaume, excellent ouvrage, qui explique le nombre, la hiérarchie et la fonction des anges. Ceci constitue une bonne introduction pour commencer à réfléchir à la Nativité de Notre Seigneur, puisque tous ces anges se prosternaient à la naissance de l’Enfant-Jésus. Si de si saintes créatures se prosternent à la Nativité de Notre Seigneur et Sauveur, que devrions-nous donc faire ?

Lire la suite