Les protestants peints par eux-mêmes – Protestantisme, vraie ou fausse religion ? – Partie 4

libre examenLuther

« La bibliothèque du couvent dominicain de Sainte-Marie-sur-Minerve, à Rome, possède, parmi de nombreux et précieux manuscrits, une curieuse lettre de Luther adressée à sa vieille mère. La pauvre femme, qui ne voulait pas accuser son fils et qui redoutait de se voir séparée de lui pour l’éternité, lui ayant demandé, « si elle devait changer de religion et adopter ses opinions nouvelles », l’orgueilleux saxon ne consentit pas à entraîner dans son naufrage celle qui l’aimait tant, et il lui répondit: « Non; restez catholique; car je ne veux ni tromper ni trahir ma mère. » (1)

« Mais alors, dit Luther, niez aussi la Bible, car c’est du Pape que nous la tenons. Nous sommes bien obligés d’avouer, tout protestants que nous sommes, que dans le papisme il est des vérités de salut, oui, toutes les vérités du salut, et que c’est de lui que nous les tenons, car c’est dans le papisme que nous trouvons la vraie Écriture sainte, le vrai baptême, le vrai Sacrement de l’autel, les vraies clefs qui remettent les péchés, la vraie prédication, le vrai catéchisme, les vrais articles de foi. J’ajoute, en outre, que dans le papisme se trouve le vrai christianisme. » (2)

Lire la suite

Publicités

Mgr de Ségur répond aux objections contre la religion (19)

Mgr De SégurObjection : C’est bien mieux d’être protestant que catholique ; on est toujours chrétien et c’est presque la même chose.

Réponse : Oui, presque; comme la fausse monnaie est presque la même chose que la vraie. La seule différence, c’est que l’une est vraie et l’autre est fausse.

Lire la suite