Saint Alphonse-Marie de Liguori : AMOUR QUE DIEU NOUS A TÉMOIGNÉ PAR LE DON DE SON DIVIN FILS

Jésus en croix1. Dès le commencement, Dieu combla l’homme de grâces et de biens. Mais son amour pour nous est si grand, qu’il en vint à nous donner son propre Fils : « Dieu, dit saint Jean, a tellement aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique » (Jn 3, 16). Que sommes-nous ici-bas ? De misérables vers de terre, et c’est pour nous que le Père éternel envoya son Fils bien-aimé, avec l’ordre de mener en ce monde une vie de souffrances et d’humiliations, puis de subir la mort la plus ignominieuse, la plus cruelle que, jamais homme ait endurée, enfin d’expirer, à force de douleurs intérieures et extérieures, dans une affliction extrême : « Mon Dieu, mon Dieu, disait-il, pourquoi m’avez-vous abandonné ? » (Mt 27, 46).

Lire la suite

Publicités

Saint Alphonse-Marie de Liguori : DIEU POURSUIT LES PÉCHEURS POUR LES SAUVER

Jésus agneau1. Ne sommes-nous pas en présence d’une chose tout à fait étonnante ? L’homme, misérable ver de terre, est comblé de bienfaits par Dieu, aimé jusqu’à voir son Dieu donner sa vie pour lui ; eh bien! Cet homme a la hardiesse d’offenser son Dieu, de lui tourner le dos, de mépriser son amitié ! Mais nous voici devant un prodige beaucoup plus étonnant : Dieu, ce même Dieu, méprisé de la sorte par l’homme, se met à la recherche de l’homme pour l’inviter au repentir et lui faire miséricorde, comme si Dieu avait besoin de l’homme et que l’homme n’eût pas besoin de Dieu! Mon Jésus, vous me cherchez ; je vous cherche aussi; vous me voulez, je ne veux que vous seul, rien de plus.

Lire la suite

L’amour n’est pas un jeu

https://i0.wp.com/cdn.shopify.com/s/files/1/0250/2340/products/image-bundle-resurrection-jesus-christ.jpgIl poursuit l’humanité âme par âme, jour par jour, et ce n’est que vaincu et méprisé jusqu’à la dernière heure, qu’enfin il reprend son amour, et s’en va pour jamais : car l’amour, c’est là sa loi, ne repasse point aux mêmes rivages, et une fois qu’il les a quittés, il n’y reparaît plus.

Le Dante a mis sur la porte de son enfer cette fameuse inscription :

Par moi, l’on va dans l’éternelle douleur ;
Par moi, l’on va dans la cité de la plainte
Par moi, l’on va dans la nation perdue…
Vous qui entrez laissez ici l’espérance.

Lire la suite

Mgr de Ségur répond aux objections contre la religion (32)

Mgr De SégurObjection : Dieu n’a pas besoin de mes prières. Il sait bien ce qui m’est nécessaire sans que je le lui demande.

Réponse : Oui, certes, il le sait ; mais vous auriez tout à fait tort de conclure de là que vous pouvez vous dispenser de prier.

Le bon Dieu n’a pas besoin de vos prières, il est vrai. Vos prières et vos hommages ne changent en rien sa béatitude immuable… Mais il les exige de vous, ces hommages, ces adorations, ces actions de grâces, ces prières; parce que vous, sa créature et son enfant, vous les lui devez.

Lire la suite

Le suicide, preuve de la main mise du démon

Dans sont traité du Saint esprit, Mgr Gaume nous explique à quel point nous pouvons, à l’heure actuelle, jauger l’impact du démon qui conditionne un régime antichrétien, et par là, favorise son influence sur le désespoir des hommes, via l’apologie du suicide et de l’occultisme. Nous ajoutons ensuite une explication, liée au sujet, de Don Jean de Monléon.
Lire la suite