Mgr Gaume : «Le cimetière au XIX ème siècle est le dernier théâtre de la lutte acharnée du satanisme contre le christianisme.» (1)

Résultat de recherche d'images pour "beau cimetière"Le cimetière (1873 ) de Mgr Gaume vient dans la continuité  des volumes d’instruction écrits sous forme de recueils épistolaires de l’auteur  à un jeune catholique allemand prénommé Frédéric, arrivé à Paris en 1862 pour suivre les cours du Collège de France. Suite aux moqueries de ses camarades le voyant faire le Signe de Croix avant les repas, il pose des questions à Mgr Gaume sur le bien fondé de cette pratique. Désireux d’en savoir toujours plus à ce sujet, il persiste par la suite à le solliciter. Suivront ainsi en guise de réponses à ses questions ,  la parution de l’ouvrage  le Signe de la Croix, celles de  l’Eau Bénite, l’Angélus, Le cimetière,  la génuflexion le Bénédicité, la profanation du Dimanche.

Lire la suite

Publicités

Le rite d’initiation rosicrucien expliqué par l’Abbé Lefranc

https://i0.wp.com/www.rose-croix.org/wp-content/uploads/2015/02/rose-croix-d-or-manuscrit-autel.jpg

manuscrit R-C du XVIIIème siècle

Note : nous invitons le lecteur à parcourir cet article avec précaution, car beaucoup de paroles vicieuses et blasphématrices émises par les sectaires sont reportées ici. Cette mise à jour par le Bienheureux abbé Lefranc est nécessaire pour comprendre les motivations intrinsèques des sectes illuministes. Lire la suite

Bonne et Sainte Fête de l’Ascension

En ce temps là, Jésus dit à ses disciples : « Lorsque viendra le paraclet, que je vous enverrai d’auprès du Père, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage de moi. Et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement. Je vous ai dit ceci pour que vous ne soyez pas scandalisés. On vous chassera des synagogues, et même l’heure vient ou quiconque vous tuera pensera rendre hommage à Dieu. Ils vous traiterons ainsi parce qu’ils ne connaissent ni le Père ni moi. Mais je vous ai dit ceci pour que, lorsque l’heure en sera venue, vous vous souveniez que je l’ai dit.»

Saint Jean 15, 26-27.

L’Église Catholique (la vraie) protège les nations

Résultat de recherche d'images pour « Cette double universalité du Sacré Collège et du Corps diplomatique donne une image visible de la vraie supranationalité de l’Église qui, loin de porter ombrage aux au nationalités et de prétendre les fondre toutes ensemble dans une grise uniformité, les favorise, au contraire, et met en valeur; grâce une heureuse harmonisation, les caractères et les ressources de chacune dans respect de leur autonomie et de leur originalité. »


S.S le Pape Pie XII – Discours à l’audience du Corps diplomatique, 25 février 1946.