L’impiété : cancer de la société.

Don Sarda y Salvany« En jetant un regard sur cette société, vous constaterez sans peine le caractère de sa maladie. Elle a un nom très expressif et caractéristique, que je prononcerai sans crainte aucune, bien qu’il y ait en ce moment un grand nombre de personnes qui se font un vrai scrupule de le prononcer. Son mal, c’est l’impiété. Oui, lecteurs, vous l’entendez : son mal, c’est l’impiété.

Lire la suite

Publicités

Le diagnostic du Père Ramière à propos de certains catholiques…

couronné d'épineSaint Bernard enseigne l’humilité comme étant une vertu qui rend qui rend l’homme vil et méprisable à ses propres yeux par une véritable connaissance de lui-même : « Humilias est virtus, qua homo verissima sui ipsi vilescit ».

Lire la suite

1er Novembre 1950 : une Fête, un dogme, et un véritable Pape.

Le 1er novembre 1950, Pie XII institutionnalise la fête mariale qui existe depuis quatorze siècles en proclamant personnellement, infailliblement, le dogme de l’Assomption pour l’Église Catholique.

Lire la suite

Une définition à retenir relayée par Mgr Delassus : le latomisé.

Mgr Delassus

Mgr Henri Delassus

Dans l’ouvrage déjà cité M. Bord donne le nom de « latomisés » aux personnes initiées ou profanes qui sont imprégnées de la doctrine maçonnique. Les Romains appelaient latomies des carrières où l’on renfermait des prisonniers. Les « latomisés » sont donc les captifs de la maçonnerie, ses captifs intellectuels, ceux de l’esprit desquels elle a pris possession.

Lire la suite

Don Sarda y Salvany – Le libéralisme est un péché – Épilogue et conclusion

don-sarda-y-salvany

Épilogue et conclusion

C’est assez. Ce n’est pas l’esprit de parti qui a dicté ces simples réflexions, et aucun mobile d’humaine inimitié ne les a inspirées. Nous l’affirmons devant Dieu comme nous le ferions au moment de mourir et de comparaître devant son redoutable tribunal.

Lire la suite

Don Sarda y Salvany – Le libéralisme est un péché – Chapitre 43

don-sarda-y-salvany

XLIII

Observation très pratique et très digne d’être prise en considération sur le caractère en apparence différent que présente le libéralisme en différents pays et dans les différentes périodes historiques d’un même pays.

Lire la suite

Don Sarda y Salvany – Le libéralisme est un péché – Chapitre 42

don-sarda-y-salvany

XLII

Où l’on donne en passant l’explication simple et claire d’une devise de la Revista Popular que beaucoup ont mal comprise.

« Comme vous laissez donc (dira quelqu’un) en mauvais état la devise si dogmatique pour plusieurs, qui a tant de fois retenti à nos oreilles ! Rien, pas même une pensée pour la politique, tout, jusqu’au dernier soupir, pour la Religion ».

Lire la suite

Don Sarda y Salvany – Le libéralisme est un péché – Chapitre 41

don-sarda-y-salvany
XLI

Y a-t il exagération à ne reconnaître comme parti parfaitement catholique qu’un parti radicalement anti-libéral ?

Ce que vous venez de dire nous a convaincus, s’écrieront quelques-uns des nôtres, de ceux-là qui sont timides et craintifs à l’excès quand il s’agit de politique ou de parti ; mais, que doit être le parti auquel s’affiliera le bon catholique, pour défendre comme vous le dites, concrètement et pratiquement, sa foi contre l’oppression du libéralisme ? L’esprit de parti peut ici vous halluciner et faire que malgré vous, dans votre cœur, le désir de favoriser par le moyen de la religion une cause politique déterminée, l’emporte sur celui de favoriser par la religion la politique.

Lire la suite