Catéchisme de la Somme Théologique de Saint Thomas d’Aquin – R.P Pègues (19)

Saint Thomas d'Aquin
19. Œuvre de conservation et de gouvernement

— Qu’est-ce que vous entendez quand vous dîtes que Dieu est le souverain maître de toutes choses ?
— J’entends que toutes choses, dans le monde créé par Dieu, sont soumises au gouvernement unique, suprême et absolu de Dieu lui-même (q. 103, a. 1 et 3).

— Qu’est-ce que vous entendez quand vous dîtes que toutes choses, dans le monde créé par Dieu sont soumises au gouvernement unique, suprême et absolu de Dieu lui-même ?
— J’entends qu’il n’est rien dans le monde des corps, et dans le monde humain qui puisse échapper à l’action de Dieu conservant tous ces êtres et le conduisant à la fin pour laquelle il les a tous créés (q. 103, a. 4 à 8).

— Quelle est cette fin à laquelle Dieu conduit par son gouvernement tous les êtres qu’il a créé et qu’il conserve ?
— Cette fin à laquelle Dieu conduit par son gouvernement tous les êtres qu’il a créé et qu’il conserve, c’est lui-même ou sa propre gloire (q.103, a. 2).

— Comment dîtes-vous que Dieu et sa gloire sont la fin de tout l’univers conservé et gouverné par lui ?
— Je dis que Dieu et sa gloire sont la fin de tout l’univers conservé et gouverné par lui, parce que Dieu meut toutes choses dans cet univers créé et conservé par lui, pour que se manifeste et s’explique, dans l’ordre même de l’univers, ce qui est dans l’intelligence et dans la volonté de celui qui l’a fait, le conserve et le gouverne (ibid).

— C’est donc dans l’ordre même de l’univers qu’éclate et que se manifeste la gloire de Dieu ?
— Oui, c’est dans l’ordre même de l’univers qu’éclateet que se manifeste la gloire de Dieu au dehors (ibid).

— Peut-il y avoir quelque chose de plus grand et de plus parfait, en dehors de Dieu, que cet ordre créé, conservé et gouverné par lui ?
— Non, il ne peut y avoir, dans l’ordre actuel des choses, rien de plus grand ni de plus parfait, en dehors de Dieu, que cet ordre de l’univers créé, conservé et gouverné par lui (q. 25, a 5 et 6).

— Pourquoi dîtes-vous : dans l’ordre actuel des choses ?
— Parce que Dieu étant infini et tout puissant, aucun ordre créé, si parfait qu’il soit, ne saurait égaler l’infinie puissance de Dieu (Ibid).

Publicités