Jésus commence à s’associer des disciples (partie 2)

Saint Jean Baptiste montre JésusSecond point – l’accueil que Jésus fait aux deux disciples.

1/ Il les prévient et il leur parle le premier… Les deux disciples de Jean marchaient derrière Jésus avec un impatient désir de lui parler ; mais le respect les empêchait de l’aborder. Que Jésus est bon  ! Qu’il connait bien les dispositions de ceux qui le cherchent, et que ces dispositions lui plaisent, quand elles sont accompagnées d’amour, de respect et du désir de s’instruire ! Jésus prévint leur timidité ; il se tourna de leur côté, et voyant qu’ils le suivaient : Que cherchez-vous ? Leur dit-il d’un plein de douceur et de bonté. Rabbi, lui répondirent-ils, c’est à dire Maître, ou demeurez-vous ? Ils témoignaient assez par ces courtes paroles, combien ils désiraient de recevoir ses instructions et d’en profiter… Ici deux demandes importantes s’offrent à nos réflexions, l’une que Jésus nous fait, et l’autre que nous devons lui faire. Celle qu’il nous fait : Que cherchez-vous ? C’est à dire, que cherchez-vous dans ces lieux ou vous allez, dans ces compagnies que vous fréquentez, dans ces discours que vous tenez, dans ces affaires dont vous vous occupez, dans ces œuvres que vous pratiquez ? Est-ce la gloire de Dieu, le royaume des cieux, l’édification du prochain, votre sanctification, votre salut, ou bien votre amour propre, votre sensualité, votre intérêt, votre plaisir ? C’est sur quoi un jour il nous faudra lui répondre…..
La demande que nous devons lui faire est celle des deux disciples : Maître, ou demeurez-vous ? O Jésus, ou est-ce que vous demeurez ? Ce n’est point dans le tumulte des affaires du monde, ni dans les assemblées profanes ; c’est dans le ciel, c’est dans vos tabernacles, dans la retraite, dans l’oraison, dans le recueillement, dans la pratique des vertus que l’on vous trouve. Je le sais, et je ne vais pas vous y chercher, vous y entretenir, vous y écouter !

2/ Jésus invite les deux disciples à venir ou il demeure. Ce divin Sauveur avait pris un logement dans le village voisin, ou aux environs, il leur dit : Venez et voyez. Venez, parole pleine d’amour qui remplit ces disciples de joie et de consolation ; parole que Jésus ne cesse de nous dire sur la terre et qu’il répétera au dernier jour, en faveur de ceux qui l’auront écoutée et suivie. Résisterons-nous sans cesse à une invitation si tendre ?

3/ J-C. retient les deux disciples le reste du jour. Ils allèrent donc, et ils virent ou il demeurait, et il restèrent ce jour là chez lui. Or, il était environ la dixième heure du jour, c’est-à-dire qu’il restait encore de ce jour là environ deux heures, qu’ils passèrent avec Jésus. Qui pourrait dire quels furent les délices de cet entretient ? Que les moments en furent rapides ! O vous qui craignez de suivre Jésus et de vous entretenir avec lui, venez et voyez : faites-en l’expérience, et éprouvez par vous-même si on ne trouve pas à le suivre et à l’entendre mille fois plus de douceur qu’à vivre dans la dissipation, qu’à suivre et fréquenter le monde. O Jésus ! Retenez mon cœur auprès de vous, favorisez-le de quelques moments de votre entretien, et dès lors rien ne lui coutera plus.

Source  : l’Évangile médité pour tous les jours l’année – Tome 1.

Publicités