Le péché contre le Saint Esprit – citations

Saint François de Sales« Pécher est assez commun à la faiblesse humaine ; mais soutenir opiniâtrement sa faute, vouloir persuader qu’on a eu raison de la commettre, appeler le mal bien, et mettre les ténèbres à la place de la lumière, c’est offenser le Saint-Esprit ; et combattre une vérité manifestement, c’est être condamné par son propre jugement et être en quelque manière en sens réprouvé »
( Saint François de Sales, Esprit, etc., t. II, part. Xl, p. 337, edit. in-8)

Le péché contre le Saint-Esprit ne se borne donc pas au blasphème contre le Saint-Esprit ni à un acte passager ; il s’étend à plusieurs prévarications et constitue même un état permanent . Suivant les Pères, les théologiens et saint Thomas en particulier, cet arbre de mort se divise en six branches : le désespoir du salut ; la prétention de se sauver sans mérite, ou d’être pardonné sans pénitence ; l’attaque de la vérité connue ; l’envie de la grâce d’autrui ; l’obstination dans le péché ; l’impénitence finale, sont autant de péchés contre le Saint-Esprit (Ap. S..Th. 2 a 2ae, q. 14, art. 2). La raison en est que ces péchés sont des péchés de pure malice, surtout le troisième, qui est proprement le péché foudroyé par le Sauveur.
(Mgr Gaume, traité du Saint Esprit)

Publicités