Comment l’Église réagit face à l’erreur ?

Mgr FrayssinousSi la religion est sans ménagement pour les erreurs, parce qu’elle est vérité, elle est pleine de condescendance pour les personnes, parce qu’elle est charité. Mais n’oublions pas aussi que la charité n’est pas faiblesse ; que, pour être indulgente, elle ne flatte pas les passions ; que, si elle s’attendrit sur le sort de ceux qui s’égarent, elle a le courage de troubler leur fatale indifférence.

Mgr Denis Frayssinous

Lire aussi : Convient-il en combattant l’erreur de combattre et de discréditer la personne qui la soutient ? de Don Sarda y Salvany.

Publicités