Un bref retour sur Charlie Hebdo : l’instrument d’un culte de la république antichrétienne.

« Le dogme écarté, DIEU finit par être oublié, l’homme prend sa place. Ce que l’on appelle encore « religion » n’est plus la religion, c’est à dire ce qui relie l’homme à DIEU, mais ce qui unit les hommes en vue de leurs intérêts temporels .»
(Mgr Delassus)

_

_

Comme chacun a pu le voir, les attentats de Charlie Hebdo font des émules d’une manière inédite en France, rares sont les affaires qui font tant parler et couler d’encre.
Nous nous passerons ici de revenir sur le déroulement des évènements, puisque le fait que ce soit une attaque sous fausse bannière ou non n’a, pour le moment, pas de réelle importance, dans la mesure ou il est connu que les états occidentaux aident les terroristes (armement, finance), et que la république favorise l’Islam en France en finançant les Mosquées. Le point que nous nous bornerons à noter dans cet article est la dimension cultuelle, religieuse, qu’ont provoqué les évènements.

Nous nous retrouvons donc en pleine « spiritualité républicaine » tant adulée par Vincent Peillon, et dans la « religion humanitaire » dénoncée par Mgr Delassus entre autres. En effet, nous avons constaté, en suivant les évènements, des termes utilisés qui sont très caractéristiques, rejoignant des propos sur la religion de la république de Claude Bartelone (1).

Le terme « œcuménique » :

Selon la Tribune.fr : « Les slogans écrits sur les pancartes en disaient long sur l’émotion et le message œcuménique du rassemblement. » (2)

Ouest-France écrit de son côté : « O comme Œcuménique La marche est aussi interreligieuse, avec des représentants chrétiens, juifs et musulmans. P comme Province – Au-delà de la grande marche parisienne, des rassemblements ou défilés ont réuni des centaines de milliers de personnes dans d’autres villes de France au cours du week-end, dont 700 000 samedi (20000 à Besançon, 30 000 à Pau, 40000 à Lille, au moins 120.000 à Toulouse…) et plus d’un million dimanche (plus de 150000 à Lyon, au moins 100000 à Bordeaux, 60000 à Marseille, 115 000 à Rennes…). » (3)

« Toutes les composantes de la communauté nationale française ont pu compter des membres parmi les victimes. Quand le terrorisme frappe, il est aveugle et sans discernement. Les victimes sont des citoyens français de souche, des Français d’origine arabe, des Français d’origine africaine, des musulmans, des juifs, des chrétiens, des personnes athées. Et Monsieur et Madame Tout le monde ont marché hier dans un élan œcuménique ! » Explique Le quotidien (4)

Sur ce terme, nous ne vous citons que trois exemples parmi une flopée. Chacun aura vu des vidéos ou des journaux faisant allusion à cette notion pour le moins… curieuse.

Le terme « communion » :

Au 11 janvier, l’AFP relevait « une marée humaine record, plus de 3,7 millions de personnes, a communié dimanche, en province, outremer comme dans les rues d’un Paris en état de siège, marchant avec François Hollande et des dirigeants étrangers pour expurger entre larmes et sourires la souffrance d’une folle semaine de violence. »

Le nouvel Obs écrivait : « « 17 morts et 66 millions de blessés », pouvait-on lire sur une banderole boulevard Voltaire à Paris. Slogan pour une France qui nous a tous, mutuellement, émerveillés et a redonné un espoir à la planète, littéralement entrée « en communion » avec nous. » (5)

«  Et puis, dans certaines banlieues, bien des jeunes gens d’origine maghrébine ne se sont pas rendus à la grande communion nationale d’hier. » Notait le courrier international, expliquant que les pauvres petits musulmans se sentent stigmatisés à cause des évènement qui font faire le fameux amalgame entre les terroristes et la communauté musulmane de France. (6)

Un « journaliste » de Slate, le média dont le patron est un commercial performant dans le domaine du textile écrivait :
« La tuerie parisienne du 7 janvier 2015, vraisemblablement commanditée par un cerveau spéculant sur les conséquences de cet acte odieux, prolongée par les prises d’otages du 9 janvier, donnera-t-elle raison aux «prophètes de malheur»? Jean-Marie Colombani parie sur un sursaut de la société française qui saurait, dans l’adversité, communier dans une unité redécouverte. J’aimerais partager son optimisme, mais n’y parviens point. » (7)

Le Front National n’échappe pas à la règle républicaine antichrétienne :
Marine Le Pen annoncera samedi après-midi une initiative pour répondre à ce qu’elle considère comme une exclusion de la « marche républicaine » de dimanche. « Marine Le Pen fera une vidéo diffusée vers 14H30 pour annoncer ses intentions« , explique le vice-président du FN Florian Philippot. « Nous trouverons d’autres moyens d’être en communion avec les Français« , avait-il assuré auparavant au micro d’Europe 1. (8)

La religion républicaine et sa « liturgie » libre-expressive a donc ses martyrs :

Slate (encore une fois) explique que « les journalistes de Charlie Hebdo sont les héros martyrs de notre temps, de nos libertés. » (9) Le média rfi titre l’un de ses articles comme suit : « Charlie Hebdo, le journal martyr prépare un ‘’numéro de survivant ‘’ ». (10) Le site du nouvel Obs quant à lui tiitre un article sur Tignous en le qualifiant de martyr : «  Tignous : petit frère martyr de Charlie » (11) Le Figaro, voulant parler des autres victimes des terroristes que les dessinateurs connus, titre l’un de ses articles « Les autres martyrs de Charlie Hebdo ». (12)

Bref, nous pourrions continuer ainsi pendant encore longtemps. La république sacralise littéralement ce jour du 7 janvier. Elle le sacralise à tel point qu’une demande a été faite pour rendre ce jour férié.  (13) C’est donc ainsi que récupère, ou procèderait par un 11 septembre du pauvre, la république maçonnique pour mettre sur un piédestal les « valeurs » révolutionnaires dans les pensées des masses si farouchement libérales du fait de l’apostasie générale. Référons nous donc, dans ce contexte, à quelques succinctes citations, pour comprendre brièvement quel est le but idéologique de la récupération des assassinas qui se sont produits.

« Faire de tous les états de l’ancien et du nouveau monde les départements d’une seule et même république, assujettir tous les peuples au gouvernement d’une convention unique, n’est qu’une partie du plan que s’est tracé la secte judéo-maçonnique pour la construction du Temple » (14) Nous explique Mgr Delassus. Cette facette politique de l’entreprise en cours de « démocratisation universelle » est largement visible lorsque l’on constate le rassemblement qui a eut lieu à Paris, ou nous avons vu les représentants de beaucoup de nations que l’on pourrait qualifier de « républicains » au côté du président des sans dents. Nous avions le président de l’État d’Israël Netanyahu, Merkel, et tant d’autres. Tous se sont joints à la grande communion dans un élan littéralement fanatique de prêche par l’émotion sur le plan de la communication populaire, et de la répression systématique de tout son désaccordé allant contre l’harmonie délirante et dévastatrice de la religion humanitaire.

 Mgr Delassus développe en expliquant ceci : «  L’idée d’une religion humanitaire commence à se manifester à la même époque que celle de la république universelle, c’est-à-dire vers la fin du XVIII siècle ; mais elle avait été conçue antérieurement. Un écrivain Franc-maçon, Henne am Rymm dans son ouvrage Allemeine Kulturgeschist (T. IV, p. 214) dit : ‘’ La conception de l’humanisme, dans son sens le plus haut et, pouvons-nous dire, tout à fait moderne, fut propagé en 1641 en Angleterre par le frère Morave Amos Komensky qui s’y était réfugié et qui avait fait paraitre son Prodomus Pansiphiae. Il professait et propageait la tolérance générale de toutes les religions et l’amour de l’humanité se manifestant par la bienfaisance. Animé d’abord de réunir en une seule toutes les croyances chrétiennes, quand il se fut convaincu de l’impossibilité de réaliser ce projet, il rejeta toute différence confessionnelle et se plaça sur la hauteur de l’humanité pure et dépouillée de tout préjugé ‘’. Dans sa Pansophie, Amos Komensky (ndlr : alias Coménius, rose croix très connu, considéré comme le père spirituel de l’U.N.E.S.C.O) parle d’un temple de la sagesse à construire et il dit : ‘’ Parce que cette œuvre ne doit pas servir aux chrétiens seulement, mais à tous ceux qui sont nés hommes ; elle pourrait être nommée la pansophie ou la sagesse humaine.’’ A cette même époque, on vit un personnage dont le vrai nom est inconnu, mais qui se fit appelé Eyrénée Philalèthe (ndlr : aujourd’hui nous le savons, ce fut George Starkey, un alchimiste, cela suffit à nous faire comprendre de quoi il retourne…), parcourir la France, l’Angleterre, la Hollande, l’Amérique. En tous ces pays, il parlait d’une nouvelle religion ‘’humanitaire’’ qui devait s’établir prochainement dans le monde et comprendre toutes les nations. ‘’Ses écrits, dit Claudio Jannet, qui renvoie à l’Histoire Hérmétique de Lengley-Dufernoy (I, 402), ont une teinte judaïque très prononcée. L’humanitarisme s’y donne déjà comme devant le christianisme’’ » (15)

Que dire de plus à la suite de ce que nous constatons donc aujourd’hui, si ce n’est que cette entreprise est fort bien avancée, et c’est un euphémisme. Plus de deux siècles plus tard (en 1860), Crémieux parlait de cette religion humanitaire comme suit :

« Je ne m’en cache pas, depuis une longue suite d’année, je n’ai nourri d’autres pensées que l’avenir de cette œuvre ». « L’Alliance Israélite Universelle commence à peine et déjà son influence se fait sentir au loin… ». « Elle veut pénétrer dans toutes les contrées ». « Faire tomber les barrières qui séparent ce qui doit se réunir un jour : Voilà messieurs, la belle, la grande mission de notre Alliance Israélite universelle…Marchons ferme et résolus dans la voie qui nous est tracée, j’appelle à notre association nos frères de tous les cultes ».

Quoi de plus clair donc, lorsque l’on voit les évènements qui se sont produit en réaction aux meurtres qui ont eu lieu au journal de Charlie Hebdo, passé en martyr, source d’une adoration populaire manifestée par des rassemblements de masse, munis de bougies, devant la statue de Marianne, tel les idolâtres brûlant l’encens aux idoles dans la Rome païenne.

La question qui nous vient logiquement à l’esprit est donc de se demander quelle est pour l’heure la meilleure illustration de ladite pansophie. Il semble que l’extrait vidéo d’une série télévisée débilitante, une fois n’est pas coutume, « Plus belle la vie », est pour le moins explicite de la chose, conditionnement des pensées des masses oblige. (16)

Mgr Delassus expliquait dans « le Problème de l’heure présente » que «  la tâche de l’Alliance Israélite Universelle s’est donnée à accomplir, pour préparer l’édification du Temple, est d’introduire dans le catholicisme et ce qui en reste de ferme dans les autres autres religions, des éléments de dissolution qui les amèneront à se confondre toutes dans une vague religiosité humanitaire. » (17) Eh bien dans tout ce mouvement ultra-humaniste, face à cette trombe de fanatiques, notons que l’Alliance en question reste égale à elle-même : « Charlie est tout le monde ».Je suis charlie alliance israelite universellePendant ce temps, le droit au blasphème, cette illusion, est promu de toute part, tant par la république que la Franc-maçonnerie. Un article du Figaro relève au 15 janvier que « les francs-maçons du Grand Orient de France (GODF) ont demandé aujourd’hui « que tout soit mis en œuvre pour que le délit de blasphème, qui existe encore sur le territoire d’Alsace-Moselle, soit supprimé sans délai« . Le délit de « blasphème n’est pas dans notre droit » et « ne le sera jamais », a dit mardi dernier le premier ministre Manuel Valls, alors que des autorités musulmanes ont accusé Charlie Hebdo d’avoir insulté l’islam.» (18)
Mélanchon, Franc-maçon notoire, gauchiste, républicain, et jacobin invétéré (que de pléonasmes), explique « qu’en république, le blasphème n’existe pas ». (19) Rappelons deux chose, l’une est que la blasphème ne concerne que le vrai Dieu (et non pas les fausses religions comme l’Islam en tant que tel) ; et que si celui-ci est autorisé par un système politique dont la corruption n’est plus à prouver, il reste toujours un péché mortel, n’en déplaise à ceux qui n’y croient point.

En conclusion, nous voyons donc une fois de plus une réelle « dogmatisation mensongère »  des masses à l’échelle globale des valeurs judéo-maçonniques, par le « martyr » d’un journal dont la connotation et l’appartenance de certains de ses défunts dessinateurs n’est plus à prouver. Espérons que Dieu les a pardonnés via un miraculeux acte de contrition parfaite… Le vide religieux des Français à l’heure actuelle les transforme donc en fanatiques républicains, tout le monde est Charlie. Espérons aussi que les Djihadistes n’attaqueront pas de cannibales, sinon tout le monde sera cannibale…
Les mots de Louis Veuillot semblent donc bien correspondre à notre heure : « Il est logique qu’un peuple sans dogme soit trompé par qui veut le tromper et pris par qui veut le prendre. »

Je suis


1http://www.dailymotion.com/video/x2fhvxe_claude-bartolone-la-religion-supreme-la-religion-de-la-republique_school

2 http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20150111trib68dce95b2/plus-de-2-5-millions-de-personnes-ont-marche-en-france-pour-charlie.html

3 http://www.ouest-france.fr/charlie-hebdo-la-grande-marche-republicaine-de-z-3107760

4 http://www.lequotidien.sn/new/index.php/component/k2/item/2169-ils-n-ont-pas-eu-peur.html

5 http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1304889-marche-republicaine-pour-charlie-relevons-la-tete-ensemble-pour-un-nouveau-depart.html

6 http://www.courrierinternational.com/article/2015/01/12/petites-taches-dans-la-grande-union-nationale

7 http://www.slate.fr/story/96645/terrorisme

8 http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20150109.AFP4978/charlie-hebdo-l-etau-se-resserre-sur-les-suspects-en-direct.html

9 http://www.slate.fr/story/96561/charlie-hebdo-terrorisme-liberte-presse

10 http://www.rfi.fr/france/20150108-charlie-hebdo-journal-martyr-prepare-numero-survivants/

11 http://tempsreel.nouvelobs.com/charlie-hebdo/20150107.OBS9492/tignous-petit-frere-martyr-de-charlie.html

12 http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/08/01016-20150108ARTFIG00303-les-autres-martyrs-de-l-hebdomadaire.php

13 http://www.metronews.fr/toulouse/hommage-a-charlie-hebdo-il-faut-que-le-7-janvier-devienne-un-jour-ferie-pour-ne-pas-oublier-les-victimes/moak!ulVwbx19h2jk/

14 Le problème de l’heure présente, Tome 1, p 317, Mgr Delassus – ESR

15 Ibid.

16 http://www.dailymotion.com/video/x2eq2b9_plus-belle-la-vie-est-charlie-hebdo_tv

17 Le problème de l’heure présente, Tome 1, p 321, Mgr Delassus – ESR

18 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/01/15/97001-20150115FILWWW00397-les-francs-macons-veulent-en-finir-avec-le-delit-de-blaspheme.php

19 http://www.jean-luc-melenchon.fr/arguments/en-republique-le-blaspheme-nexiste-pas/

Publicités