Louis Veuillot prédit la vacance de l’office pontifical …

Louis Veillot« Ils ourdissent bien des complots, par là-bas. Il y a des têtes infernales, auxquelles obéissent des masses dégradées. Ce que les chefs se proposent, je le sais. Tous leurs efforts convergent ici. Ce qu’ils obtiendront, Dieu le sait; mais c’est ici qu’est Dieu.
Il est ici, il n’est qu’ici, et j’atteste que, s’il se laisse chasser d’ici, il pourra consentir à passer, mais non à s’établir ailleurs. Il a choisi ce lieu , il n’acceptera pas plus une autre demeure que ses adversaires ne réussiront à créer un autre Dieu. Il y aura vacance, interruption du règne visible de Dieu.
Et ce que je veux dire, car je ne prétends rien savoir de la durée ou de la fin du monde, et l’on peut voir un jour descendre de cheval, sur cette place, un Charlemagne aussi bien qu’un Attila ; ce que je veux dire, c’est qu’il faudra rebâtir à cette place le Vatican démoli, ou périr. »

Extraits de « Parfum de Rome » par Louis Veuillot Tome 2 PP. 343 Paris 1871

Publicités