Liste des centres de Messes Non una cum

messe Pour télécharger la liste des centres de Messe où le nom de l’imposteur, qui se prétend actuellement pape, n’est pas cité au canon (1) (2)  (cf. les notes de bas de page sur l’Una Cum et la FSSPX) veuillez suivre le lien ci après : http://ddata.over-blog.com/0/46/19/78/Centres-de-Messe.pdf

NB : Bien que l’Institut Mater Boni Consilii fournisse des Messes impeccable la thèse dite de « cassiciacum » n’est pas tenable sur le plan doctrinal ; elle entraine des erreurs graves et parfois insoupçonnées (cf. Le mystère d’iniquité, disponible sur ce site et l’examen critique de cette thèse par Myra Davidoglu aux Editions Saint Rémi). Ceci dit, les catholiques qui appliquent la sainte Doctrine et considèrent le Saint Siège simplement et donc totalement vacant y sont acceptés, de fait.


(1) Dans le Livre III de la Somme théologique, Saint Thomas d’Aquin, Docteur commun de l’Eglise, écrit qu’on ne prie pas pour un hérétique au Canon de la Messe, c’est un sacrilège. Par conséquent on s’associe encore moins à lui en offrant la Messe en union avec lui. Una cum veut dire « de concert avec… » La Saint Sacrifice opéré en union avec le faux Pape actuel n’empêche pas le Christ de descendre dans l’Hostie mais offense le Seigneur !

(2) Il faut, de plus, préciser que la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, utilise le missel et l’Ordo de la Messe de 1962, promulgués par un anti-pape, Jean XXIII), celui qui a initié le schisme apparu avec le conciliabule Vatican II. Cependant, les fidèles peuvent aller se confesser en cas d’urgence, auprès des prêtres ordonnés validement — qui n’est pas le cas pour tous ceux de la FSSPX, certains viennent de la secte Vatican II et ne sont pas ré-ordonnés.


« Le diable est dans les détails », dit le diction, au nom du fait que le monde est de plus en plus sous son emprise, n’oublions pas ce qui peut nous apparaitre comme des détails…

Publicités