Mgr de Ségur répond aux objections contre la Religion (42)

Mgr De SégurObjection : C’est ennuyeux de se confesser.

Réponse : Aussi ne vous dit-on pas d’y aller pour vous amuser

Tout ce qui est bon et utile n’est pas toujours amusant — Ce n’est pas amusant de prendre médecine quand on est malade. On la prend cependant pour guérir. — Ce n’est pas amusant de travailler du matin au soir, pour gagner sa vie, celle de sa famille, pour faire quelques économies que l’on retrouvera dans la vieillesse. Mais c’est utile, mais c’est nécessaire ; et l’on travaille quoique l’ouvrage soit dur, désagréable, pénible :

Ainsi en est-il de la confession. C’est un remède, un remède désagréable, d’autant plus désagréable, qu’on en a plus besoin; mais c’est un remède nécessaire. Ce n’est pas pour m’amuser que je me confesse, c’est pour me guérir et pour me préserver.

Ayez donc plus d’énergie. Ne vous laissez point gagner par la grande maladie de notre siècle, qui est l’affaiblissement de l’estime du devoir. Le devoir, ce grand et sublime mot, ne dit plus rien à bien des âmes. Elles ne comprennent que le plaisir.

Gardez- vous de cette faiblesse déplorable et souvenez-vous du jugement de Dieu !

Source : Réponses courtes et familières aux objections les plus répandues contre la religion – Mgr de Ségur –  ESR.

Publicités