Mgr de Ségur répond aux objections contre la religion (34)

Mgr De SégurObjection : Qu’est-ce que j’ai donc fait au bon Dieu pour qu’il m’envoie tant de mal?

Réponse : « Homme de peu de foi », qui ne comprenez point les secrets de Dieu ! Quand il vous visite par la souffrance, ne lui posez jamais, croyez-moi, cette redoutable question : « Que vous ai-je fait pour tant souffrir? »

 

 

 

Presque toujours il pourrait vous réduire au silence, en déroulant sous vos yeux épouvantés une longue, une affreuse série de fautes, que votre indifférence religieuse dérobe seule à votre attention, et les éternelles douleurs de l’enfer que ces fautes méritent cent fois !

Toujours il pourrait vous répondre, en vous rappelant les flammes redoutables du purgatoire, que nul n’est saint à ses yeux et que les peines mitigées de la vie présente, sont bien peu de chose en comparaison des expiations de la vie future.

Toujours, enfin, il pourrait vous répondre en vous montrant son Paradis, sa crèche, sa croix, que votre voyage en ce monde n’est qu’une épreuve passagère ; qu’il vous a, le premier, donné l’exemple de la patience, afin que, par le saint usage de la souffrance, vous sanctifiez votre âme et vous accumuliez sur votre tête un poids immense de gloire dans l’éternité.

Il vous rappellerait ces oracles tombés jadis de ses lèvres divines :

« En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous souffrirez, tandis que le monde se réjouira. Mais votre tristesse sera changée en joie. La femme qui enfante souffre et gémit quand arrive son heure ; mais quand elle a enfanté, elle oublie bientôt ses souffrances à cause du fils qu’elle a mis au monde !

« Et vous aussi, vous êtes maintenant dans les larmes ; mais je vais bientôt venir, et votre cœur sera dans la joie et nul ne pourra troubler votre bonheur!…»

Qui que vous soyez, juste ou pécheur, comprenez le mystère adorable de la douleur ! C’est la visite la plus intime de Dieu. C’est le don le plus précieux de sa miséricorde.

C’est le dernier effort de son amour.

Dieu n’a rien trouvé de plus excellent à donner à son Fils unique, Jésus ; à Marie, son épouse, sa mère, sa créature bien-aimée ; à ses Saints, à ses Martyrs, à tous ses amis!…

Si vous souffrez avec Jésus-Christ, vous serez couronnés avec lui. — C’est par la croix qu’on arrive à la gloire !

Source : Réponses courtes et familières aux objections les plus répandues contre la religion – Mgr de Ségur –  ESR.

Publicités