Catéchisme de Saint Pie X – Les moyens de la grâce – section 1, chap. 6 : l’Extrême Onction

extrême onction

392° Qu’est-ce que l’Extrême onction ?
L’Extrême Onction est le sacrement institué pour le soulagement spirituel et même corporel des chrétiens gravement malades.

393° Qui est le ministre de l’Extrême Onction ?
Le ministre de l’Extrême onction est le curé de la paroisse ou un autre prêtre qui en ait la permission.

394° Comment le prêtre administre-t-il l’Extrême Onction ?
Le prêtre administre l’extrême Onction en faisant une onction en forme de croix, avec l’huile bénite par l’Evêque, sur les organes des sens du malade, et disant : « Que par cette onction sainte et par sa très clémente miséricorde, le Seigneur vous pardonne toute faute commise par la vue, par l’ouïe, etc. Ainsi soit-il.

395° Quels effets produit l’Extrême Onction ?
L’Extrême Onction :
– augmente la grâce sanctifiante ;
– efface les péchés véniels, et même les péchés mortels que le malade, qui en a l’attrition, ne pourrait confesser ;
– donne des forces pour supporter patiemment la maladie, résister aux tentations et mourir saintement, et aide aussi à recouvrer la santé, si c’est pour le bien de l’âme.

396° Quand peut-on donner l’Extrême Onction ?
On peut donner l’Extrême onction dès que la maladie est dangereuse ; et il est bon de l’administrer aussitôt après la confession et le viatique, pendant que le malade est encore conscient.

Publicités