Catéchisme de Saint Pie X –La morale Chrétienne- chap. 3, partie 1 : Les vertus en général- Les vertus théologales.

St Michel pèse les âmes

227° Qu’est-ce que la vertu ?
LA vertu est une disposition constante de l’âme à faire le bien.

228° Combien y-t-il d’espèces de vertus ?
Il y a deux espèces de vertus :
– Les vertus naturelles, que nous acquérons par la répétition d’actes bons, telles sont les vertus appelées morales ;
– et les vertus surnaturelles, que nous ne pouvons acquérir ni pratiquer par nos seules forces, mais qui nous viennent de Dieu, et ce sont les vertus propres du chrétien.

229° Quelles sont les vertus propres du chrétien ?
Les vertus propres du chrétien sont les vertus surnaturelles, spécialement la foi, l’espérance, et la charité.
Ces trois vertus sont appelées théologales ou divines, parce qu’elles ont Dieu même pour objet et pour motif.

230° Comment recevons-nous et pratiquons-nous les vertus surnaturelles ?
Nous recevons les vertus surnaturelles avec la grâce sanctifiante, par le moyen des sacrements ou par l’amour de charité. Nous pratiquons avec les grâces actuelles des bonnes pensées et des inspirations, par lesquelles Dieu nous meut et nous aide en tout acte bon.

231° Quelle est la plus excellente des vertus naturelles ?
La plus excellente des vertus naturelles est la charité, parce qu’elle est inséparable de la grâce sanctifiante, nous unit intimement à Dieu et au prochain, nous porte à l’observance parfaite de la Loi et à toute œuvre bonne, et ne cessera jamais. Elle se trouve dans la perfection chrétienne.

La Foi

232° Qu’est-ce que la foi ?
La foi est une vertu surnaturelle par laquelle nous croyons, sur l’autorité de Dieu, ce qu’il a révélé et qu’il nous propose de croire par le moyen de l’Église.

233° Ou est conservé ce que Dieu a révélé et nous propose de croire par le moyen de l’Église ?
Ce que Dieu a révélé et nous propose de croire par le moyen de l’Église, est conservé dans la Sainte Écriture et dans la Tradition.

234° Qu’est-ce que la Sainte Écriture ?
La Sainte Écriture est le recueil des livres écrits sous l’inspiration de Dieu dans l’Ancien et le Nouveau Testament, et reçu par l’Église comme l’œuvre de Dieu lui-même.

235° Qu’est-ce que la Tradition ?
La Tradition est l’enseignement de Jésus-Christ et des apôtres, fait de vive voix, et transmis par l’Église jusqu’à nous sans altération.

236° Qui peut, avec autorité, nous faire connaitre, entièrement et dans leur vrai sens, les vérités contenues dans l’Écriture et dans la Tradition ?
L’Église seule peut, avec autorité, nous faire connaître, entièrement et dans leur vrai sens, les vérités contenues dans l’Écriture et dans la Tradition, parce qu’à elle seule Dieu a confié le dépôt de la Foi et envoyé le Saint Esprit qui l’assiste continuellement pour l’empêcher d’errer.

237° Suffit-il de croire en général les vérités révélées par Dieu ?
Il ne suffit pas de croire en général les vérités révélées par Dieu, mais il faut en croire quelques-unes par acte de foi explicite, à savoir de Dieu rémunérateur et les deux principaux mystères.

L’Espérance

238° Qu’est-ce que l’espérance ?
L’espérance est la vertu surnaturelle par laquelle nous avons confiance en Dieu, et attendons de lui la vie éternelle et les grâces nécessaires pour la mériter ici-bas par les bonnes œuvres.

239° Pour quel motif espérons-nous de Dieu la vue éternelle et les grâces nécessaires pour la mériter ?
Nous espérons de Dieu la vie éternelle et les grâces nécessaires pour la mériter, parce que Dieu, qui est infiniment bon et fidèle, nous les a promises par les mérites de Jésus-Christ. C’est pourquoi manquer de confiance ou désespérer, c’est l’offenser très gravement.

La Charité

240° Qu’est-ce que la charité ?
La charité est la vertu par surnaturelle par laquelle nous aimons Dieu pour lui-même, par-dessus toute chose, et le prochain comme nous-mêmes pour l’amour de Dieu.

241° Pourquoi devons-nous aimer Dieu ?
Nous devons aimer Dieu pour lui-même, comme le Souverain Bien, source de tout notre bien ; et c’est pourquoi nous devons l’aimer par-dessus toute chose « de tout notre, de toute notre âme, de tout notre esprit et de toutes nos forces ».

242° Pourquoi devons-nous aimer le prochain ?
Nous devons aimer le prochain pour l’amour de Dieu qui nous le commande, et parce que tout homme est créé à l’image de Dieu, comme nous, et est notre frère.

243° Sommes-nous obligés d’aimer même nos ennemis ?
Nous sommes obligés d’aimer même nos ennemis en pardonnant leurs offenses, parce qu’ils sont, eux aussi, notre prochain, et que Jésus-Christ nous l’a commandé expressément.

Publicités