Mgr de Ségur répond aux objections contre la Religion (24)

Mgr De SégurObjection : J’ai ma religion à moi. Chacun est libre de pratiquer sa religion comme il l’entend ; cela me regarde seul, et je sers Dieu à ma manière.

Réponse : Et votre manière, n’est-ce pas, c’est de ne pas le servir ! C’est comme les gens qui entendent par « liberté de conscience», « liberté de ne pas avoir de conscience. »

 Non, chacun n’est pas libre de servir Dieu comme il l’entend, mais il doit servir Dieu comme Dieu veut être servi, et non autrement.


« Cela vous regarde, » il est vrai ; mais il y a quelqu’un que cela regarde aussi : c’est l’Église, à qui Dieu a ordonné de vous apprendre comment vous devez le servir. « Allez, a-t-il dit aux premiers évêques de son Église, allez, enseignez tous les peuples ; APPRENEZ-LEUR A OBSERVER TOUS MES COMMANDEMENTS. Celui qui vous écoute m’écoute, et celui qui vous méprise me méprise; et voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fui du monde. »

 La Religion chrétienne (ou catholique, c’est la même chose) est la seule vraie religion, nous l’avons vu plus haut (1) ; elle est donc le seul véritable et légitime service de Dieu.

Tout homme donc

1° Qui ne croit pas toutes les vérités chrétiennes que l’Église enseigne, qu’elle a résumées dans le Symbole des apôtres, et qu’elle explique dans les catéchismes catholiques ;

2° Qui ne pratique pas de son mieux les dix Commandements de Dieu et les lois que font les pasteurs de l’Église ;

3° Qui ne pratique pas les vertus chrétiennes (la chasteté, l’humilité, la douceur, le détachement, l’obéissance, etc.), et ne fuit pas les vices opposés à ces vertus ;

4° Qui n’emploie pas les moyens de salut que l’Église propose à ces enfants, c’est-à-dire la prière et les sacrements ;

Tout homme, dis-je, qui ne sert pas Dieu de la sorte, ne le sert pas réellement. il offre à Dieu un culte dont Dieu ne veut pas ; il veut arriver par une voie différente de celle qui lui est tracée ; il a l’apparence de la religion, mais il n’en a pas la réalité.

Vous n’êtes donc pas libre de servir Dieu comme vous l’entendez ; surtout vous n’êtes pas libre de ne pas le servir du tout.

(1) Aux n°17, 18 et 19.

Source : Réponses courtes et familières aux objections les plus répandues contre la religion – Mgr de Ségur – Chap. 24, ESR.

Publicités