Catéchisme de Saint Pie X –La morale Chrétienne– chap. 1, partie 2 : Les commandements de Dieu en particulier – 1er commandement

MoïseII. LES COMMANDEMENTS DE DIEU EN PARTICULIER

1er commandement

« Je suis le Seigneur ton Dieu, tu n’auras pas d’autre Dieu que moi »

169° Que nous ordonne le premier commandement « Je suis le Seigneur ton Dieu, tu n’auras pas d’autre Dieu que moi ? » Le premier commandement de Dieu « Je suis le Seigneur ton Dieu, tu n’auras pas d’autre Dieu que moi » nous ordonne d’être religieux, c’est-à-dire de croire en Dieu et de l’aimer, de l’adorer et de le servir comme l’unique vrai Dieu, Créateur et Seigneur de toutes choses.

170° Que nous défend le premier commandement ? Le premier commandement nous défend l’impiété, la superstition, l’irréligion et, en outre, l’apostasie, l’hérésie, le doute volontaire et l’ignorance coupable des vérités de Foi.

171° Qu’est-ce que l’impiété ? L’impiété, c’est refuser tout culte à Dieu.

172° Qu’est-ce que la superstition ? La superstition est le culte divin, ou de latrie, rendu à un être qui n’est pas Dieu, ou encore à Dieu lui-même, mais d’une manière qui ne convient pas. Tels sont : – L’idolâtrie, culte de fausses divinités et de créatures ; – Le recours au démon, aux esprits et à tout moyen suspect pour obtenir des choses humainement impossibles ; – L’usage de rites inconvenants, vains ou interdits par l’Église

173° Qu’est-ce que l’irréligion ? L’irréligion est l’irrévérence envers Dieu et les choses divines comme : – La tentation de Dieu, – Le sacrilège, profanation des personnes ou des choses sacrées, – La simonie, achat ou vente de choses spirituelles ou qui s’y rattachent.

174° Si le culte des créatures est une superstition, comment le culte catholique des Anges et des Saints n’est-il pas une superstition ? Le culte catholique des Anges et des Saints n’est pas une superstition, parce qu’il n’est pas un culte divin ou d’adoration due à Dieu seul. Nous ne les « adorons » pas comme Dieu, mais nous les « vénérons » comme amis de Dieu et pour les dons qu’ils ont reçu de lui, par conséquent, pour l’honneur de Dieu lui-même qui opère des merveilles dans ses Anges et ses Saints.

175° Qu’est-ce que les Saints ? Les Saints sont ceux qui, en pratiquant héroïquement les vertus selon les enseignements et les exemples de Jésus-Christ, ont mérité une gloire spéciale au Ciel et même sur la terre, où, par l’autorité de l’Église, ils sont publiquement honorés et invoqués.

176° Pourquoi vénérons-nous aussi le corps des Saints ? Nous vénérons aussi le corps des Saints parce qu’il leur a servi à pratiquer les vertus héroïques, qu’il a été d’une manière certaine le temple du Saint-Esprit, et qu’il ressuscitera glorieux pour la vie éternelle ;

177° Pourquoi vénérons-nous même les plus petites reliques et images des Saints ? Nous vénérons même les plus petites reliques et les images des Saints en leur mémoire et en leur honneur, rapportant aux Saints eux-mêmes toute la vénération, contrairement aux idolâtres qui rendent aux images ou idoles un culte divin.

178° Dieu, dans l’Ancien Testament, n’a-t-il pas interdit sévèrement les images ? Dieu, dans l’Ancien Testament, a interdit sévèrement les images à adorer, et même presque toutes les images, car elles étaient une occasion prochaine d’idolâtrie pour les Hébreux, qui vivaient parmi les idolâtres et étaient très enclins à la superstition.

Publicités