Catéchisme de Saint Pie X – Les moyens de la grâce – section 2 : La prière ou moyen impétratoire.

prière

Demandez et on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frapperez ; et l’on vous ouvrira. (Luc. IX,9.) — En vérité, en vérité je vous le dis, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom il vous l’accordera. (Joan. XVI, 23.)

CHAPITRE UNIQUE.

414 – Qu’est-ce que la prière ?
La prière est une pieuse élévation de l’âme à Dieu pour bien le connaitre, l’adorer, le remercier et lui demander tout ce dont nous avons besoin.

415 – Combien y a-t-il d’espèces de prière ?
Il y a deux espèces de prière : la prière mentale et la prière vocale.

416 – Qu’est-ce que la prière mentale ?
La prière mentale est celle que l’on fait avec l’esprit et le cœur seulement : telles sont la méditation des vérités chrétiennes et la contemplation.

417 – Qu’est-ce que la prière vocale ?
La prière vocale est celle que l’on fait en paroles, suivies par l’esprit et le cœur.

418 – Comment devons-nous prier ?
Nous devons prier en pensant que nous sommes en présence de  l’infini majesté de Dieu, et que nous avons besoin de sa miséricorde ; il faut être, par conséquent, humbles, attentifs et pieux.

 419 – Est-il nécessaire de prier ?
Il est nécessaire de prier et de prier souvent, parce que Dieu nous le commande, et qu’ordinairement c’est à la prière et à la prière seule qu’Il accorde les grâces spirituelles et  temporelles.

420 – Pourquoi Dieu nous accorde-t-il les grâces que nous demandons ?
Dieu accord les grâces que nous demandons parce que Lui-même, qui est très fidèle, a promis de nous exaucer si nous le prions avec confiance et persévérance au nom de Jésus-Christ.

421 – Pourquoi devons-nous prier Dieu au nom de Jésus-Christ ?
Nous devons prier au nom de Jésus-Christ parce que Lui seul, son Fils unique et médiateur entre Dieu et les hommes, donne leur valeur à nous prières et à nos bonnes œuvres ; c’est pourquoi l’Église a la coutume de terminer les oraisons par ces paroles ou d’autres équivalentes : Par Jésus-Christ, votre Fils, Notre-Seigneur.

422 – Pourquoi ne sommes-nous pas toujours exaucés dans nos prières ?
Nous ne sommes pas toujours exaucés dans nos prières, ou parce que nous prions mal, ou parce que nous ne demandons pas des choses qui sont utiles à notre vrai bien, qui est le bien spirituel.

423 – Que faut-il demander à Dieu ?
Il faut demander à Dieu qu’Il soit glorifié, et pour nous, la vie éternelle, et même les grâces temporelles, comme Jésus-Christ nous l’a enseigné dans le Pater.

424 – Qu’est-ce que le « Pater ? »
Le Pater est la prière enseignée et recommandée par Jésus-Christ que nous appelons pour ce motif l’Oraison dominicale ou du Seigneur, et qui est la plus excellente de toutes.

425 – Pourquoi le « Pater » est-il la prière la plus excellente ?
Le Pater est la prière la plus excellente parce qu’elle est sortie de la prière et du Coeur de Jésus, et qu’elle renferme les sept brèves demandes que nous devons implorer de Dieu comme ses enfants et comme frères entre nous.

426 – Que devons-nous demander en bons enfants de Dieu ?
En bons enfants de Dieu nous devons demander que son nom soit connu et honoré dans le monde entier ; que son royaume, l’Eglise, soit propagé, et que tous accomplissent sa très sainte volonté ; c’est ce que nous implorons dans les trois premières demandes du Pater.

427 – Que faut-il demander comme frères entre nous ?
Comme frères entre nous il faut demander la nourriture du corps et de l’âme, le pardon des pêchés, la protection contre les tentations et la délivrance du mal ; c’est, ce que nous implorons pour nous et pour tous les hommes dans les quatre dernières demandes du Pater.

428 – Pourquoi Jésus-Christ nous fait-il invoquer Dieu comme notre Père ?
Jésus-Christ nous fait invoquer Dieu comme notre Père pour nous rappeler que Dieu est véritablement le Père de tous, spécialement des chrétiens, qui, par le Baptême, sont devenus ses fils adoptifs ; enfin, pour nous inspirer envers lui beaucoup d’espérance et de confiance.

429 – Si Dieu exauce ceux qui le prient, pourquoi invoquons aussi la Sainte Vierge, les Anges et les Saints ?
Nous invoquons aussi la Sainte Vierge, les Anges, et les Saints, afin qui, agréables au Seigneur et miséricordieux envers nous, ils nous aident, dans nos demandes, par leur puissante intercession.

430 – Pourquoi les Anges, les Saints et la Vierge sont-ils de puissants intercesseurs auprès de Dieu ?
Les Anges, les Saints et la Vierge sont de puissants intercesseurs auprès de Dieu parce qu’ils sont ses fidèles serviteurs et même ses amis de prédilection ; la Sainte Vierge est toute puissante parce qu’elle est la Mère de Dieu et pleine de grâces ; c’est pourquoi nous l’invoquons si fréquemment, d’autant plus que Jésus-Christ nous l’a donné pour Mère.

431 – En quelle prières spéciale invoquons-nous la Sainte Vierge ?
Nous invoquons la Sainte Vierge spécialement dans l’Ave Maria ou Salutation angélique, ainsi appelée parce qu’elle début par le salut que lui fit l’Archange Gabriel en lui annonçant qu’elle était choisie pour Mère de Dieu.

432 – Que demandons-nous à la Sainte Vierge dans l’ « Ave Maria ? »
Dans l’Ave Maria, nous demandons à la Sainte Vierge sa maternelle intercession pour nous  durant la vie et à la mort.

433° En invoquant la Très Sainte Vierge et les Saints, ne montrons-nous pas peut-être un manque de confiance en Jésus-Christ, l’unique Médiateur, comme si ses mérites ne suffisaient pas pour nous obtenir les grâces ?
Invoquer la Sainte Vierge et le Saints, n’est-ce pas montrer, ce semble, un manque de confiance en Jésus-Christ, l’unique Médiateur, comme il ne suffisait pas de ses mérites pour obtenir les grâces ?

Invoquer la Sainte Vierge et les Saints ce n’est pas manquer de confiance en Jésus-Christ, l’unique Médiateur, mais c’est montrer, au contraire, une foi plus entière en ses mérites, si grands et si efficaces, que par eux et par eux seuls la Sainte Vierge et les Saints ont la grâce, les mérites et la puissance d’intercession.

ORAISONS

Seigneur, enseignez-nous prier. (Luc. XI, 1.)
Ouvrez, Seigneur, à nos prières suppliantes l’oreille de votre miséricorde, et afin qu’à notre demande vous accordiez ce que nous désirons, faites que nous implorions ce qui nous est agréable. (Oraison du IX° dimanche après la Pentecôte.)

Ô Seigneur Jésus-Christ, qui au jardin de Gethsémani nous avez, par la parole et par l’exemple, enseigné à prier pour triompher du danger des tentations, concédez en votre miséricorde que toujours appliqués à l’oraison nous méritions d’en accueillir les fruits abondants. Ainsi soit-il. (Collecte de la fête de l’Oraison de Notre-Seigneur au Mont des Oliviers mardi de la [mardi de la Septuagésime, dans l’Appendice de missel].)

SAINT, SAINT, SAINT EST LE SEIGNEUR
LE DIEU TOUT PUISSANT QUI ÉTAIT
QUI EST, ET QUI VIENDRA
A LUI GLOIRE DANS LES SIÈCLES, AINSI SOIT-IL

 

 

Publicités