Saint Jean Chysostome et Bossuet à propos du démon.

Satan« Sa malice est spirituelle et ingénieuse, il trompe les plus déliés. Sa haine désespérée et sa longue expérience le rendent de plus en plus inventif ; il se change en toutes sortes de formes; et cet esprit si beau, orné de tant de connaissances si ravissantes parmi tant de merveilleuses conceptions, n’estime et ne chérit que celles qui lui servent à renverser l’homme. »
(Bossuet, 1er sermon sur les démons)



« Il rampe quand il est loin, et il mord aussitôt qu’il est proche. S’il vous trouve déjà agité, il vous prend par le penchant de l’inclination. Votre cœur est-il déjà effleuré par quelque commencement d’amour ? Il souffle cette petite étincelle jusqu’à ce qu’elle devienne un embrasement : il vous pousse de la haine à la rage, de l’amour au transport, et du transport à la folie. Que s’il vous trouve éloigné du crime, jouissant des douceurs d’une bonne conscience, ne croyez pas qu’il vous propose d’abord l’impudicité : Il n’est pas si grossier, il use d’une grande souplesse, d’une longue persévérance, et de beaucoup de modération pour la perte des hommes, et il attaque d’abord sur des points de peu d’importance. Il use de beaucoup, de beaucoup de condescendance pour nous précipiter dans les plus grands crimes. »
(Saint Jean Chrysostome Homel., 86, in Math., t. 7, p. 814)

Publicités