Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (13)

Mgr De SégurObjection : Il y a de mauvais Prêtres ; comment peuvent-ils être les ministres de Dieu ?

Réponse : Parce que, en devenant mauvais, ils ne cessent pas d’être Prêtres.

Cessez-vous d’être chrétien, parce que vous faites un péché ? Un juge cesse-t-il d’être juge, de porter des sentences obligatoires, parce qu’il devient prévaricateur ? Un père, d’être père, parce qu’il manque à ses devoirs? Un capitaine perd-il le droit de commander, parce qu’il commet une faute contre la discipline ?

S’il en est ainsi dans les choses humaines, où les charges publiques peuvent, à la rigueur, être enlevées aux coupables, combien plus stable, plus inaliénable encore ne doit pas être, dans les choses divines, ce caractère sacré du sacerdoce, sur qui repose la sécurité des consciences et toute la vie des fidèles !

Si nos Prêtres cessaient d’être Prêtres parle seul fait d’un péché grave, nous ne saurions jamais si nous recevons réellement de leurs mains les choses saintes ; car Dieu seul connaît et scrute les consciences.

C’est pour nous qu’ils sont Prêtres ; c’est pour nous qu’ils le demeurent, même quand ils oublient leur grandeur !

Source : Réponses courtes et familières aux objections les plus répandues contre la religion – Mgr de Ségur – Chap. 13, ESR.

Publicités