Mgr de Ségur répond aux arguments contre la Religion (5)

Mgr De SégurObjection : La religion est bonne pour les femmes.

Réponse : Et pourquoi pas pour les hommes ?

Ou elle est vraie, ou elle est fausse. Si elle est vraie, elle est aussi vraie (et dès lors aussi bonne) pour les hommes que pour les femmes. Si elle est fausse, elle n’est pas meilleure pour les femmes que pour les hommes ; car le mensonge n’est bon pour personne.


Oui certes, « la religion est bonne pour les femmes ; » mais aussi, et absolument pour les mêmes raisons, elle est bonne pour les hommes.
Comme les femmes, les hommes ont des passions, souvent fort violentes, à combattre ; et comme les femmes, les hommes ne les peuvent vaincre sans la crainte et l’amour de Dieu, sans les moyens puissants que la religion seule leur présente.

Pour les hommes comme pour les femmes, la vie est remplie de devoirs difficiles et pénibles : devoirs envers Dieu, devoir envers la société, devoir envers la famille, devoir envers soi-même.
Pour les hommes comme pour les femmes, il y a un Dieu à adorer et à servir, une âme immortelle à sauver, des vices à réprimer, des vertus à pratiquer, un paradis à gagner, un enfer à éviter, un jugement à craindre, une mort sans cesse menaçante à laquelle il faut se préparer.
Pour les uns comme pour les autres, Jésus-Christ est mort sur la Croix, et ses commandements regardent tout le monde.
La Religion est donc aussi bonne pour les hommes que pour les femmes ; et s’il y a une différence, c’est qu’elle est encore plus indispensable aux hommes qu’aux femmes. Ils sont en effet exposés à plus de dangers ; ils peuvent faire le mal plus facilement, et ils sont plus entourés de mauvais exemples, principalement en ce qui touche les mauvaises mœurs, l’intempérance et la négligence des devoirs religieux.
La Religion est bonne pour tout le monde. Elle est surtout nécessaire à ceux qui disent qu’elle n’est pas faite pour eux. Plus on en a besoin, moins on la veut.

Publicités